Serviteurs de Jésus et de Marie

Serviteurs de Jésus et de Marie

Rendez vous

Accueil > Archives > 30 000 jeunes européens rendent visible « une grande communauté d’amitié (...)

30 000 jeunes européens rendent visible « une grande communauté d’amitié »

Retour sur le rassemblement de Taizé à Strasbourg

Imprimer
1 2 3 4 5
réagir


Le 28 décembre, 20 000 jeunes de toute l’Europe et aussi des autres continents sont arrivés à Strasbourg pour la 36e étape du « pèlerinage de confiance » animé par la communauté de Taizé.
Parmi eux, on compte plus de 4500 Polonais, 2600 Ukrainiens, 1400 Italiens, 1200 Croates, 1000 Biélorusses, 50 Tchèques…

Avec ceux de l’Alsace et de la région allemande de l’Ortenau qui les ont accueillis, ils étaient 30 000 en tout à « chercher la communion visible de tous ceux qui aiment le Christ ».



Nous, frères Christian et Charles de Jésus avons eut la joie de participer à cette rencontre. Chaque jour nous faisions l’aller-retour Mulhouse Strasbourg, ce qui fut l’occasion de multiples rencontres et de jeunes et de chrétiens engagés sur la pastorale de Mulhouse.

La paroisse de Mulhouse : « le sacré coeur » a accueilli 200 jeunes qui ont tous été logés dans des familles de Mulhouse. Ces jeunes entre 20 et 30 ans venaient essentiellement de Pologne, de Biélorussie, de Slovénie, de Tchéquie et de France (Montpellier et Lyon). Toute la pastorale jeune de Mulhouse était sur le pont.

Célébration au Zénit Pendant la rencontre, les jeunes se sont retrouvés au milieu du jour et le soir pour les prières communes. Ces prières auront lieu simultanément dans trois halls au Wacken (parc des expositions de Strasbourg), à la cathédrale et à l’église protestante Saint-Paul.

Ce que nous retiendrons de ces journées, c’est un élan d’espérance à la vue de ces milliers de jeunes heureux d’être là pour prier et se laisser interpeller par l’Évangile. Les temps de prière de Taizé avec de larges plages de silence (jusqu’à 10 minutes d’un silence dense et habité) nous ont profondément touchés. Un soir alors que nous voulions participer au temps de prière prévu à la Cathédrale, nous n’avons pas pu entrer du fait du nombre important de jeunes déjà à l’intérieur.
C’est alors que nous avons vu des jeunes prendre l’initiative de prier dehors, devant la porte et par 6°C pendant plus d’une heure et en intégrant toujours ces temps de recueillement, quelle ferveur !! Quelle leçon !!

Chaque matin, les jeunes se sont réuni dans plus de deux cents paroisses d’accueil des deux côtés du Rhin, en France et en Allemagne, pour un moment de prière et de partage.

Auditorium Taizé Dans notre paroisse du Sacré-cœur de Mulhouse, au cours de ces partages, nous avons beaucoup entendu de jeunes exprimer leur reconnaissance pour l’existence de cette rencontre, car cela les réconforte beaucoup de savoir qu’ils ne sont pas seuls à croire.
En effet même des jeunes polonais nous ont dit être très isolé dans leur démarche spirituelle à l’université ou au travail.

Cette rencontre leur donne de la force pour vivre de leur foi jusqu’à la prochaine rencontre l’année prochaine à Prague.

Les après-midi du 29 et du 30 décembre, le programme de la rencontre proposait une liste d’une vingtaine de thèmes au choix. Voici quelques exemples :

  • « Justice et Droits de l’Homme : réflexions personnelles sur le défi d’être chrétien. »,
  • « Le dialogue œcuménique : pour tranquillement coexister ou pour se laisser transformer par la rencontre ? »,
  • « Avons-nous besoin de l’Église ? Réflexion biblique sur la communion dans le Christ. »,
  • « L’Europe, terre de migrations par excellence : comment mieux vivre ensemble ? »

Le dernier soir, c’est à dire lors de la veillée du 31 décembre nous étions avec nos 200 jeunes hôtes et les familles qui accueillent au Sacré-cœur de Mulhouse pour une veillée de prière de 23h00 à 00h30, puis dans la grande salle paroissiale où chaque pays représenté a pu traduire sa joie et sa reconnaissance pour toutes les grâces reçues et pour l’accueille inoubliable donné par les familles de Mulhouse. En effet la grâce de cette rencontre fut celle de l’accueille personnalisé de chaque jeune à la différence des autres fois où les jeunes dormaient dans des gymnases ou des écoles.

+ Répondre à cet article