Serviteurs de Jésus et de Marie

Serviteurs de Jésus et de Marie
Accueil > Activités apostoliques Ottmarsheim > Camp adolescents en Europe de l’Est

Camp adolescents en Europe de l’Est

Imprimer
Écrire à l'auteur Frère Christophe-Marie 26 janvier 2007
1 2 3 4 5
réagir


P. Maximilien et Fr. Raphaël ont accompagné un groupe de 19 garçons de 14 à 17 ans pour un périple en Europe centrale. Nos frères planchaient sur le projet depuis l’an dernier ; l’idée de la destination a germé en évoquant les expériences respectives très enrichissantes de la découverte de ces pays dans les années 90 et quelques contacts ont permis d’édifier un programme cohérent. Avec 2 frères d’Ourscamp (Fr. Charles de Jésus et Fr. Jean-Marie) et assistés de 2 anciens des camps organisés par la communauté, notre équipe d’animation semblait parée à risquer l’aventure.



Bien nous en a pris, car ce fut un périple réussi. Pour une fois, notre point de départ était fixé à Ottmarsheim. Le groupe constitué, nous nous sommes répartis en 3 équipes, chacune étant attachée à 1 minibus.

La Hongrie : le lac Balaton et Budapest

C’est par la Hongrie que, du 9 au 14 juillet, nous avons entamé notre périple. Nous avons commencé par3 jours au bord du lac Balaton, haut lieu touristique de la Hongrie. Au programme, randonnée à vélo, baignades, marche, veillées. La défaite de l’équipe de France de football en finale inaugurait pourtant un séjour sous de tristes auspices. Mais les jeunes ont vite oublié l’expulsion de Zidane pour se concentrer sur les activités proposées et cette partie plus farniente de notre séjour aura affermi la cohésion du groupe.

Le 12, nous partions vers Budapest pour le couvent cistercien de Kismaros. Là, nous avons passé 3 jours accueillis par une jeune communauté marquée par la répression communiste. L’aumônier du couvent, un jeune prêtre parfaitement francophone et rencontré à l’université de Fribourg nous a guidés pour une visite mémorable de Budapest, une journée canoë sur le Danube et notre découverte de l’histoire du pays.

La Slovaquie : bivouac dans les Tatras

Le 15 juillet, nous sommes partis pour la Slovaquie. À Levoca, une ville de l’est du pays, nous avons été accueillis par un groupe de jeunes slovaques, seulement des filles ! Après une messe ensemble, nous nous retrouvions au couvent des franciscains autour d’un buffet préparé par les slovaques. Être accueilli par une dizaine de jeunes filles a eu pour effet chez nos jeunes de stimuler les échanges et de croire en l’Europe des personnes. Une veillée sympathique clôturait notre soirée avant de rejoindre le presbytère de Hrabusice, notre lieu de résidence aux portes du Paradis slovaque.

Le lendemain, nous partions pour 2 jours de randonnée dans cette partie des Tatras. Sac au dos, il nous a fallu passer les nombreux obstacles naturels en suivant une via ferrata bien peu sécurisée mais faisant oublier les austérités de la marche. Nous bivouaquions le soir dans une ancienne chartreuse. Notre phase slovaque s’est achevée par une après-midi récréative passée à l’Aqualand de Poprad. Le lendemain, nous prenions la route pour la République tchèque, point d’orgue de notre séjour.

La République tchèque : abbaye de Novy Dvur et Prague

Nous arrivions le 18 au soir à Olomouc, superbe ville de l’Est de la République tchèque. Le curé nous a ouvert grand les portes de son presbytère pour loger le groupe après une visite de la ville.

Le 19, nous mettions le cap plus à l’Ouest pour Novy Dvur, une nouvelle abbaye cistercienne fille de Sept Fons près de laquelle nous avons planté nos tentes. Nous avons proposé nos services à la communauté qui n’a pas dénigré l’offre, nous faisant défricher une partie de leurs plantations et planter une clôture. Les jeunes se sont montrés ardents au travail, et les baignades prévues ont été bien accueillies.

Après un grand jeu de nuit mémorable et une veillée spirituelle de qualité, nous partions le dimanche 23 juillet pour une dernière journée à Prague. Un guide français nous faisait parcourir la ville tambour battant et voir autant qu’il est possible de ses richesses en une journée. La journée s’est achevée par un repas final au restaurant où les spécialités tchèques ont fait caler nos garçons. Nous repartions pour Ottmarsheim le 24 juillet, heureux d’avoir remporté ce défi d’un camp en terre inconnue.

Epilogue

Le camp d’été permet des rencontres en profondeur et l’expérience d’une vie communautaire forte avec laquelle il est difficile de tricher. Le jeune est progressivement appelé à donner le meilleur de lui-même : les activités, les services, les contretemps aussi sont des lieux où il peut apprendre à mieux se connaître et, nous l’espérons, à rencontrer Dieu.

Frère Jean-Marie dans le Paradis slovaque
Frère Jean-Marie dans le Paradis slovaque
Popote
Popote
A Budapest
A Budapest
Sports aquatiques
Sports aquatiques
Mémorable finale
Mémorable finale
Une lecture de la messe
Une lecture de la messe
Les GO
Les GO
Les GM
Les GM

+ Répondre à cet article