Serviteurs de Jésus et de Marie

Serviteurs de Jésus et de Marie

Rendez vous

Accueil > Archives > Chronique d’Argentine - Janvier à juin 2015

Chronique d’Argentine - Janvier à juin 2015

Nouvelles des Serviteurs de Jésus et de Marie

Imprimer
1 2 3 4 5
réagir


L’année a commencé avec le traditionnel camp d’été pour les scouts. N’oublions pas que nous sommes dans l’hémisphère Sud, et que les saisons y sont inversées. Pas moins de 50 personnes, scouts et chefs avec les frères Mariano, Gustavo et Père Samuel ont pu profiter des constructions, grands jeux et temps spirituels sur les rives du fleuve Uruguay qui fait frontière avec l’Argentine.
C’est l’occasion de récolter les fruits d’une année de travail et de fidélité. Une belle œuvre éducative comme l’aimait le Père Lamy !



Le mois de février est marqué par la visite de Père Raphaël et de Bernard notre oblat d’Alsace. Le père, déjà très à l’aise avec l’espagnol, a pu profiter des différents apostolats des frères et spécialement la visite à la prison avec Frère Juan Gabriel. Pour faire goûter à nos visiteurs les charmes de l’Argentine, nous avons organisé une sortie canoë et « asado » (barbecue).

En mars, outres la reprise des activités scolaires et universitaires ce fut les vœux de notre Frère Gustavo qui a marqué les esprits. Beaucoup de ses amis auraient voulu y participer, mais la solennité des premiers vœux fut réservée à sa famille proche.

Voeux simples de Frère GustavoC’est aussi le moment de penser à redémarrer les différents apostolats en tenant compte du futur changement de mission de Père Maximilien. Frère Gustavo et Père Samuel qui prennent en charge l’école d’Alberdi. Frère Jean-Gabriel et Frère Philippe s’occupent de l’accompagnement du groupe Taizé.
Pas moins de 4 frères pour prendre la suite de Père Maximilien. Ce dernier s’est envolé fin avril pour la France, afin d’y exercer sa responsabilité de maître des novices. Après la messe et le dîner d’adieu, notre frère part sans se retourner pour rejoindre la Maison mère. Il prendra un temps de repos bien mérité avec sa famille.
Avant de prendre ses fonctions à Ourscamp, Père Maximilien a demandé de passer un mois au Liban avec les Carmes pour accompagner les réfugiés et être ainsi en communion avec les chrétiens persécutés. C’est une réalité qui n’est pas bien connue en Argentine mais sa démarche impressionne beaucoup les proches de la Casa.

Le nouveau minibus Master vient d’arriver à la Casa. Nous rendons grâce à Dieu pour le bon déroulement de ces démarches compliquées. Grâce aux donations de nos amis de la France et de l’Argentine nous avons un véhicule habilité pour transporter 15 personnes, plus le chauffeur, avec l’assurance adéquate pour les mineurs. Frère Mariano et Père Samuel ont même du faire les tests « psychophysique » des camionneurs pour avoir le droit de sortir du département. Notre vieille camionnette qui a rendu de bons et loyaux services n’étant pas habilité à transporter des passagers est en passe d’être vendue, ce qui nous permettra de terminer de payer le minibus.

En ce mois de mai nous testons notre nouveau minibus pour partir en retraite communautaire à Cordoba, chez les sœurs bénédictines. C’est l’occasion pour chacun d’une bonne pause face au Seigneur pour faire le point sur sa consécration religieuse et recharger les batteries pour les apostolats de cette année, en effectif plus restreint. C’est la lettre aux religieux du pape François, pour l’ouverture de l’année de la vie consacrée qui nous guidera durant cette retraite.

En ce mois de juin, nous réunissons tous ceux qui participent à nos apostolats à « La noche heroica » (la nuit héroïque). Une nuit d’adoration pour rendre grâce, entre la messe du sacre cœur de Jésus, le vendredi soir et le sacre cœur de Marie, le samedi matin. C’est un temps privilégié et d’intimité avec le Saint-Sacrement qui est très apprécié et attendu par nos amis.

Notre diocèse de Paraná se lance dans la grande aventure du synode diocésain. C’est l’occasion pour les laïcs de réfléchir sur des questions relatives à la vie des communautés paroissiales. Une fois les travaux écrits rendu, une commission se réuni pour élaborer des propositions, qui seront voté par l’assemblée synodale, qui se compose des curés, des supérieurs de communauté, des directeurs d’école, des responsables d’associations, et de 2 membres par paroisse. Une organisation impressionnante dont nous n’avons pas l’habitude en Argentine. Nous avons des cartes pour entrer dans la salle et voter. Nous sommes tenus au secret durant les séances plénières et devons signaler notre absence et signer un registre, en cas d’urgente nécessité !!!
Le Père Marie Joseph en profite pour réunir régulièrement ses proches pour réfléchir à toutes ces questions et leur permettre de s’investir dans la vie de l’Église. En bon élève, il est très préoccupé pour rendre ses rapports à temps, « le cachet de la poste faisant foi » !

Nous nous apprêtons à recevoir les jeunes français pour la mission qui se déroulera dans le « barrio » du Morro en juillet.

En savoir plus

Casa Padre Lamy - Tél. : 00 54 343 49 75 161
Ruta 11 - km 11,5 - 3101 ORO VERDE
Courriel : antoinelamourere gmail.com

+ Répondre à cet article