Serviteurs de Jésus et de Marie

Serviteurs de Jésus et de Marie

Rendez vous

L’humilité.

Enseignement de Père Pierre-Marie

Imprimer
Écrire à l'auteur Père Pierre-Marie 29 décembre 2013
123452 vote(s)
réagir


Dans cet article, vous pourrez écouter l’enseignement que Père Pierre-Marie a donné dans le cadre d’une rencontre de l’association Spi&Spi.

Écouter l’enseignement :




Note : Cet article vous offre également la possibilité de télécharger le fichier mp3 de l’enseignement (sélectionner « Enregistrer la cible du lien sous… » avec le clic droit)

+ Répondre à cet article

1 réaction


31 décembre 2013 23:05, par jean-charles

Humblement , rapprochons-nous du silence , ce cadeau des anges dont nous ne voulons plus , que nous ne cherchons plus à ouvrir (Christian Bobin)

Humblement , admettons que les âmes sont des compas dont la pointe tremble à l’instant de se planter. Seuls les Saints en tracent le cercle parfait. ( Christian bobin)

Humblement , nous te demandons , qu’en ayant part au corps et au sang du Christ nous soyons rassemblés en un seul corps (prière eucharistique)

Ecoutons Marthe Robin parler humblement au Christ : « pour ton Amour,ô Jésus » j’ai bu l’amer calice , j’ai bu jusqu’à l’ivresse cherchant un doux refuge que dans ton divin coeur. Car toi seul est ma force … et moi l’humble faiblesse. Ne m’abandonne-pas , je suis tienne ,ô Seigneur " Je suis ta parole , Jésus , pour la croix dans la joie ; dans la cruelle épreuve et la vive douleur, qu’il est doux de souffrir lorsqu’on s’immole à toi, et qu’on a pour foyer le doux feu de ton coeur !" (Marthe Robin, journal)

Qui veut se confier à dieu doit reconnaître sa petitesse !

"Celui qui sur la terre aura voulu être le plus pauvre le plus oublié pour l’Amour de Jésus, celui-là sera le premier, le plus noble et le plus riche (Thérèse , les yeux et le coeur)

"l’Humilité cherche comme Jésus la dernière place , elle ne veut pas briller la seule chose qui ne soit point enviée , c’est la dernière place ; Il n’y a donc que cette dernière place qui ne soit point vanité et affliction d’esprit. Cependant , la voie de l’homme n’est pas en son pouvoir , et parfois , nous nous surprenons à désirer ce qui brille.«  »Alors , rangeons-nous humblement parmi les imparfaits, estimons-nous de petites âmes qu’il faut que le bon Dieu soutienne à chaque instant. Dès qu’il nous voit bien convaincues de notre néant, il nous tend la main. Si nous voulons essayer de faire quelque chose de grand, même sous prétexte de zèle, le bon Jésus nous laisse seules ; mais dès que j’ai dit : mon pied a chancelé , votre miséricorde , Seigneur , m’a affermi. Oui , il suffit de s’humilier , de supporter avec douceur ses imperfections , voilà la vraie Sainteté ! Prenons-nous par la main et courons à la dernière place , personne ne viendra nous la disputer " ( Thérèse LT 243 ) Elle sait que l’humilité attire le Seigneur « je veux rester toujours bien petite bien humble, afin de ressembler à Jésus et de mériter qu’il fasse en moi sa demeure » (Thérèse RP 1) " c’est l’humilité de Marie qui attira le divin Roi. C’est l’humilité de ta vie qui le fait s’abaisser à toi « Magnificat : »Après Jésus-Christ, sans doute à la distance qu’il y a de l’infini au fini il est une créature qui fut aussi la grande louage de gloire de la Sainte Trinité ; Elle répondit pleinement à l’élection divine , dont parle l’Apôtre : elle fut toujours pure , Immaculée , irrépréhensible , aux yeux du Dieu trois fois Saint … elle fut si vraie en son humilité, parce qu’elle fut toujours oublieuse, ignorante, délivrée d’elle-même . Aussi elle pouvait chanter : le Tout Puissant a fait en moi de grandes choses, désormais les nations m’appelleront Bienheureuse " ( Elisabeth de la trinité , une femme pour le XXI ème siècle )

L’humilité ne consiste pas à « marcher à pas de poule » comme dit Thérèse d’Avila l’humilité fait partie de l’Amour ; l’amour est serviteur. L’humilité la plus profonde est cette conscience d’exister par un autre . J’existe par Dieu. L’orgueil est l’illusion d’exister par soi-même . L’humilité jaillit de la conscience d’être une créature . Je suis alors humble parce que je comprends que je dépends d’un autre , radicalement. Le paradose de l’humilité spirituelle c’est qu’elle débouche sur la magnanimité. Puisque je sais que j’existe par un autre , je m’écrierai avec saint-Paul : « je peux tout avec celui qui me fortifie » Elle apparaît donc comme un fondement de la vie spirituelle.Elle associé de sa pauvreté de sa dépendance , à la confiance en Dieu. L’humilité est un acte de vérité, préliminaire dans l’Oraison. L’humilité spirituelle permet d’assurer nos manques, car ils vont servir de tremplin pour nous appuyer sur Dieu. Ma misère vécue devant la miséricorde divine , prend une dimension nouvelle. Elle est comme un vase que l’esprit-Saint veut combler.Nos blessures sont comme des stigmates par où jaillira la grâce. Par elles , nous pouvons témoigner de la miséricorde de Dieu, de son Amour inconditionnel. Thérèse d’Avila a mis en lumière l’enjeu de l’Amour du prochain, du détachement et de l’humilité , pour la préparation lointaine à l’Oraison. Ce sont trois voies pour rejoindre la présence de Dieu.

- repondre message