Serviteurs de Jésus et de Marie

Serviteurs de Jésus et de Marie

Rendez vous

Accueil > Nous découvrir > Homélies dominicales > Homélies de l’année C - 2009/2010 > Courir avec endurance en fixant nos yeux sur Jésus

Courir avec endurance en fixant nos yeux sur Jésus

33e dimanche du Temps Ordinaire, année C

Imprimer
Écrire à l'auteur Père Éric 16 novembre 2010
1 2 3 4 5
réagir


Persévérance, constance, endurance.
Dans nos sociétés, dans cette culture du « tout tout de suite », nous sommes plutôt habitués au sprint. Il nous devient alors difficile de durer.
Le Père Éric nous propose quatre pistes à suivre pour y parvenir :
- Ne pas nous tromper de point d’appui, ni de but,
- Ne pas nous laisser déconcerter par les épreuves, car « l’épreuve vérifie la qualité de notre foi »,
- Nous nourrir de la parole de Dieu : « Tout ce qui a été écrit dans le passé le fut pour notre instruction afin que la constance et la consolation que donne l’Écriture nous procurent l’espérance. » (St Paul)
(Sur ce point, nous pouvons lire l’exhortation apostolique Verbum Domini de Benoît XVI.)
- Et enfin : il nous faut prendre exemple sur ceux qui nous ont précédés sur ce chemin et avant tout sur le Christ Lui-même.

Notre constance chrétienne s’appuie sur notre foi en la Résurrection.

Écouter l’homélie du Père Éric :




Imitez Jésus jusqu’au bout ! Ainsi donc, entourés que nous sommes d’une telle nuée de témoins, défaisons-nous de tout ce qui nous alourdit et du péché qui nous entrave ; courons avec persévérence sur la piste qui nous est ouverte, les yeux fixés vers Celui qui est à l’origine et au terme de notre foi, Jésus : renonçant au bonheur qui lui était offert, il a enduré la croix sans en regarder l’igniminie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu. Songez à celui qui a supporté dans sa personne une telle opposition de la part des pécheurs, afin de ne pas vous laisser abattre par le découragement." (Saint Paul, lettre aux Hébreux, 12, 1-3)

Références des textes du jour :

- Livre de Malachie 3,19-20.

- Psaume 98(97),5-6.7-8.9.

- Deuxième lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens 3,7-12.

- Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 21,5-19.

Certains disciples de Jésus parlaient du Temple, admirant la beauté des pierres et les dons des fidèles.
Jésus leur dit : « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. » Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe que cela va se réaliser ? » Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom en disant : ’C’est moi’, ou encore : ’Le moment est tout proche. ’ Ne marchez pas derrière eux ! Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne vous effrayez pas : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas tout de suite la fin. »
Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume. Il y aura de grands tremblements de terre, et çà et là des épidémies de peste et des famines ; des faits terrifiants surviendront, et de grands signes dans le ciel. Mais avant tout cela, on portera la main sur vous et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues, on vous jettera en prison, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon Nom. Ce sera pour vous l’occasion de rendre témoignage. Mettez-vous dans la tête que vous n’avez pas à vous soucier de votre défense. Moi-même, je vous inspirerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront opposer ni résistance ni contradiction. Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, et ils feront mettre à mort certains d’entre vous. Vous serez détestés de tous, à cause de mon Nom. Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. C’est par votre persévérance que vous obtiendrez la vie.

+ Répondre à cet article