Serviteurs de Jésus et de Marie

Serviteurs de Jésus et de Marie

Rendez vous

Accueil > Agenda > Abbaye d’Ourscamp > 18-35 ans > Des ateliers pro et spi pour approfondir

Des ateliers pro et spi pour approfondir

Forum Jeunes Professionnels - Du 1er au 3 avril 2016 à l’Abbaye

Imprimer
Écrire à l'auteur Forum Jeunes Professionnels 6 octobre 2015
123452 vote(s)
réagir


Dans le Forum jeunes professionnels en plus des plénières qui abordent des thèmes généraux, il y a des ateliers d’une douzaine de participants pour approfondir tel ou tel aspect de la vie du chrétien dans le monde. Il y a des ateliers pros (Juge, militaire, médecine, notaire, école publique,entrepreneur) et des ateliers spi (initiation à la Bible, adoration, oraison…)




Les ateliers pro :

1. « Médecine et éthique : comment garder le cap ? »

1Pro Didier Hinnard 100 par 109 Didier Hinnard

Après un thèse soutenue en 1981 à Paris, ma femme (médecin elle aussi) et moi-même nous sommes installés à Beauvais où je suis médecin généraliste.
Pendant de nombreuses années, nous nous sommes intéressés à la bioéthique ayant été sensibilisés pendant nos études (surtout Sophie, mon épouse) par la fréquentation d’un centre culturel tenu par des jésuites (à l’époque le Père Patrick Verspieren qui fut l’un des pionniers dans l’introduction en France des soins palliatifs issus du Canada et d’Angleterre).

Depuis près de neuf ans, je suis également médecin salarié à temps partiel à l’IMP Léon Bernard à Beauvais qui accueille en internat et en externat ainsi qu’en SESSAD (soin à domicile) des enfants poly-handicapés. Il s’agit d’enfants qui ont un handicap physique bien souvent moteur mais aussi un retard psycho-moteur d’importance variable mais parfois très sévère. Certains ont une espérance de vie limitée.

L’atelier sera tout autant un témoignage qu’un échange sur les questions éthiques qui peuvent se poser à un médecin généraliste, aussi bien dans son exercice libéral (réponse à une demande d’IVG, accompagnement d’un malade et de sa famille dans une maladie grave, annonce d’un diagnostic de cancer, etc…) que dans le milieu du handicap (accueil de la différence, accompagnement des enfants et de leurs parents qui doivent accepter les limites de leur enfant et parfois découvrir d’autres potentialités qu’ils n’avaient pas prévues).

2. « Entreprendre sans se méprendre »

2Pro Alexandre Bataille 100 par 121 Alexandre Bataille

Fondateur de MonAlbumPhoto.fr, Alexandre Bataille est diplômé de l’ESCP Europe. Il a créé cette société en 2004 à sa sortie d’école, avec son cousin Pierre-Antoine Bataille, ingénieur des Mines. Il l’a développée jusqu’en 2010 où il l’a cédée au Groupe M6 tout en restant à la tête de la société.
MonAlbumPhoto est devenu, en 10 ans, un acteur majeur de la photo en France avec un CA d’environ 30M€ et une centaine de personnes.
En 2015, Alexandre a décidé de quitter la direction de MonAlbumPhoto pour de nouvelles aventures. Son projet professionnel est aujourd’hui de racheter une entreprise industrielle. Il est en cours de recherche. Il s’investit beaucoup dans l’entrepreneuriat notamment au travers de l’association Entreprendre Paris mais aussi en tant que Business Angel.

D’une famille d’entrepreneurs engagés, j’y suis « tombé dedans » un peu malgré moi alors que mes études me poussaient vers une carrière financière. J’ai beaucoup appris notamment à me dépasser et à faire des choix. Des choix pas toujours faciles même si j’ai eu la chance de réussir.
Comment conjuguer sa vie de chrétien dans le monde de l’entreprise et de l’entrepreneuriat ? Comment résister à des avances douteuses ?

J’essayerai de vous apporter la manière dont j’aborde les choses en tant que chrétien dans ma vie professionnelle en partant d’exemples concrets que j’ai vécu.

3. « De la finance à l’œnologie… Changer de cap pour garder le cap ! »

3Pro Thomas Sebben Thomas Sebben

Thomas a été trader pour une grande banque à Londres. A l’époque, non- croyant, il est confronté à des cas de conscience, il expérimente la concurrence exacerbée, il vit le capitalisme à outrance et évolue à l’aise dans le temple de l’argent, dans lequel il recherche la réussite à tout prix. Au moment où tout semblait toucher à son but, tout s’effondre et une succession d’événements vont le mener à faire la rencontre la plus extraordinaire de sa vie, la rencontre de Dieu. Fraîchement converti, il entame un long parcours pour approfondir cette rencontre et construire le job de ses rêves. Il créé son entreprise de négoce en spiritueux et à travers elle entend y vivre pleinement sa vie de chrétien.

Cet atelier vous aidera à apporter des réponses à ces questions :

  • L’exercice des responsabilités ?
  • Éthique au travail ?
  • Trouver sa place au boulot, développer ses talents…
  • Comment vivre mon travail en chrétien et entrer dans la joie du plan que Dieu a préparé pour moi ?

4. « Vie professionnelle et vie privée : une complémentarité et des équilibres à cultiver. »

4Pro Laurent de Berthier 95 par 116 Laurent de Bertier

Officier de l’armée de terre, marié, père de cinq enfants, le colonel Laurent de Bertier a une expérience riche de près de trente années passées au service de son pays, en France comme à l’étranger et sur divers théâtres d’opérations extérieures.

Vie professionnelle et vie privée : une complémentarité et des équilibres à cultiver. Qu’elle soit publique, privée, professionnelle, personnelle, associative, familiale, conjugale, intérieure… notre vie nécessite une recherche permanente de cohérence et d’unité.
Comment s’investir pleinement dans son métier tout en préservant sa vie intérieure, familiale, amicale… ? Jusqu’où être disponible, investi, ambitieux… ? Comment placer des limites, évaluer ses justes besoins et trouver un équilibre en fonction de son état de vie ?

5. « Écoute de soi et écoute de l’autre : un équilibre à trouver »

5Pro Catherine Piechota 100 par 103 Catherine Piechota

Mariée et mère de 3 enfants âgés de 18, 16 et 14 ans, elle a d’abord été enseignante en anglais pendant quelques années, puis en congés parental jusqu’aux 3 ans de son dernier enfant. Ces années de « pause professionnelle » lui ont permis d’élaborer un nouveau projet professionnel plus proche de ses attentes personnelles, tout en restant dans un environnement scolaire pour accompagner les élèves autrement.
Ainsi, après avoir été diplômée de l’école d’assistant de service social, elle exerce cette profession en milieu scolaire depuis 2009, plus particulièrement dans des collèges en zone d’éducation prioritaire.
Ces missions sont passionnantes : la protection de l’enfance, la lutte contre le décrochage scolaire, l’absentéisme, la prévention de la violence, la lutte contre le harcèlement et la prise en charge du mal-être en général…

Sur le plan personnel et familial, elle est engagée avec son mari dans une équipe MCC et dans leur paroisse.

L’atelier permettra de relire ce chemin professionnel, et de se questionner sur l’équilibre et la distance à trouver pour rester à l’écoute de soi et de l’autre.

6. « Droit et foi : quelle articulation ? »

6Pro Cédric Devred Cédric Devred

Marié et père de 4 enfants, Cédric Devred, est notaire depuis 10 ans. Il est, ou a été, engagé dans la formation des futurs notaires (membre du jury et enseignant au Centre de Formation Professionnelle des Notaires, chargé de travaux dirigé à la faculté de droit d’Amiens).

Cet atelier permettra de faire le point sur l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle, sur ce qui est nécessaire pour conjuguer sa mission de travailleur, père, époux, et croyant.

Quel est le temps que l’on doit consacrer au travail ? : Est-il possible de concilier vie professionnelle et vie personnelle ? Réussite professionnelle et vie personnelle ? Serais-je performant si je travaille moins ? Dois-je être prêt à tout sacrifier pour réussir ? et pour quelle réussite ?

7. « Exigences professionnelles et convictions : une alchimie parfois conflictuelle »

7Pro Béatrice Pointurier 85 par 110 Béatrice Pointurier

De formation ingénieur chimiste - génie chimique - Béatrice Pointurier a toujours travaillé sur des sites de production de taille allant de 60 à 700 personnes.
Pendant une quinzaine d’années, elle a été responsable de production, avec le management d’équipes de 30 à 45 personnes sur des unités fonctionnant 7 jours sur 7. Dès le démarrage de sa vie professionnelle, elle a rejoint le MCC (Mouvement Chrétien de Cadres), pour pouvoir partager avec d’autres des situations vécues et parfois difficiles, relire des choix et aussi prendre de nouvelles orientations dans son parcours. Il a pu y avoir des « conflits » entre convictions et exigences professionnelles.

Ses engagements au niveau des paroisses ont été très variables, en raison notamment des contraintes professionnelles (travail en horaire décalé, projet à l’étranger, ingénieur de garde, …). Au service de la liturgie par la musique depuis de nombreuses années… c’est un appel à l’accompagnement de catéchumènes qu’elle a accepté depuis bientôt 1 an et ½.
Il y a 2 ans, elle a fait le choix d’un poste où il lui faut travailler avec les salariés et les convaincre sans avoir aucun lien hiérarchique direct avec eux, typiquement ce que nous appelons une fonction transversale. Un nouveau challenge et une belle « aventure » ! Responsable amélioration continue, elle intervient sur une douzaine de sites en France, ce qui nécessite flexibilité, adaptabilité, organisation,…

Quelles sont les priorités d’un site ? Comment les aider ? Comment les former ? Comment accompagner le changement ? Comment gérer les demandes de tous ces sites ? Ceux sont ses challenges de tous les jours en restant très pragmatique….et il y a de la joie à être au service tout en garantissant les objectifs, résultats attendus au niveau de l’entreprise !

8. « Autorité et humanité : cimenter la confiance dans des univers professionnels difficiles »

8Pro Bernard Delalleau 100 par 114 Bernard Delalleau

Marié avec Christine depuis 34 ans, père de 7 enfants et 4 fois grand-père, Bernard et sa femme sont engagés depuis 10 ans dans les Familles du Père Lamy avec les frères d’Ourscamp. Depuis 1999, il est membre des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens (EDC), et participe mensuellement à des maraudes avec le Samu Social.

Il a passé 22 années chez BREZILLON, entreprise de BTP (800 personnes), anciennement basée à Noyon, actuellement à Compiègne, dans laquelle il a occupé successivement les fonctions d’Assistant Chef de Chantier, Conducteur de Travaux et Chef de Service Adjoint. Il est depuis 2002 chez ZUB entreprise de BTP (140 personnes) en tant que Responsable des Travaux et, depuis 2011, Directeur Général (ils sont 3 Dirigeants). Il dirige le suivi des chantiers avec 11 conducteurs de travaux et est responsable du personnel.

9. « Juge : comment concilier miséricorde et loi ? »

9Pro Pauline Fossat Pauline Fossat

Diplômée de Sciences Po, elle a exercé quelques années en tant qu’assistante parlementaire à l’étranger, puis a voulu devenir magistrate. C’est un métier exigeant et passionnant, nécessitant humilité et dynamisme, qui lui ont permis d’allier son goût pour le droit et la possibilité d’aller à la rencontre des hommes et contribuer au bien public. Elle occupe un poste de juge d’application des peines. Ce juge pénal spécialisé exerce deux jours par semaine en milieu carcéral, travaille à la réinsertion des sortants de prison, à la prévention de la récidive et au suivi des personnes considérées comme potentiellement dangereuses.

Cet atelier traitera des questions auxquelles on est souvent confronté dans les métiers/ postes à forte dimension humaine (présence d’une misère sociale, économique, intellectuelle, sanitaire, etc.)

  • Travailler au cœur des difficultés de l’humain : comment agir de manière juste ?
  • Comment développer son sens de l’écoute et rester en contact des réalités sociales ?
  • Comment concilier capacité d’écoute, capacité à douter, détermination et autorité ?
  • Comment trouver la bonne distance et préserver son équilibre personnel ?
  • Quelle place pour la foi ?

10. « Vivre sa foi dans l’école publique »

10Pro Véronique Ludmann 100 par 106 Véronique Ludmann

Mariée et mère de deux jeunes adultes, Véronique est enseignante et directrice d’une école laïque à Senlis.

C’est autour de ces thématiques de réflexion sur le sens donné à notre vie professionnelle que les croyants que nous sommes, serons amenés à réfléchir, échanger, partager…

  • Comment vivre sa foi en plénitude en travaillant dans la fonction publique au sein d’une école laïque ?
  • Pourquoi ne pas avoir choisi l’enseignement privé ?

Les ateliers spi :

1. « Des frères pour tenir le cap »

Père Maximilien Marie 100 par 100Père Maximilien

Après avoir été prieur de La Casa, notre maison d’Argentine, Père Maximilien est de retour à l’Abbaye d’Ourscamp, notre maison mère.
Il est responsable du noviciat pour la Congrégation depuis septembre 2012, emportant avec lui cette mission par dessus l’Atlantique…

Cet atelier essaiera de sonder un peu les raisons de la « compagnie », c’est-à-dire d’amitiés qui se révèlent indispensables quant on veut cheminer vers le Christ, tant pour puiser dans le lien fraternel ou amical le soutient dont nous avons besoin, que pour authentifier notre lien avec Dieu, mais aussi pour que ne se fasse pas trop rare la joie d’être ensemble…

Entre autres thèmes, nous réfléchirons selon les axes suivants :

  • La communion comme partage d’un bien
  • La distinction fraternité/amitié
  • « Ils mettaient tout en commun » : Quelles limites ? Quelles sont les joies et les épreuve de la communion fraternelle ?

2. « La Bible, une boussole dans ma vie »

Frère Diego 100 par 100 Frère Diego

Né en Argentine dans une famille catholique pratiquante, c’est au contact de Point Cœur que Frère Diego a découvert la congrégation. D’un naturel bon vivant, il aimait aller passer quelques jours à la Casa Padre Lamy pour se ressourcer. Il a ainsi collaboré à la création du mouvement scout de la Juventud Lamysta.
C’est en 2002 qu’il postule comme frère, et suit son noviciat à Ourscamp.
Il a également suivi un cursus de philosophie et théologie à Saint Jodard, avec les frères de Saint Jean. C’est avec joie qu’il reçoit sa mission auprès des jeunes : les camps-ski, les pélés, les week-ends jeunes et encadrement des petits lors des retraites familles.

La lectio divina est une manière de lire la Bible, une lecture méditative faite dans la foi, qui nourrit notre prière, et nous ouvre à l’Esprit Saint.
C’est Dieu qui actualise sa Parole aujourd’hui dans la vie du croyant. Il s’agit d’apprendre à écouter la Parole de Dieu qui s’accomplit en Jésus-Christ.

3. « L’Adoration pour gonfler les voiles »

Père Eric 100 par 115 Père Éric de Thézy

La vocation de Père Éric a mûri au lycée, au sein d’un groupe d’amis. C’est après deux années d’études supérieures qu’il entra à l’abbaye, notamment pour partager la vie de prière et la vie fraternelle dont il avait été témoin en tant que voisin d’Ourscamp.
Ses vœux prononcés en 1981, il a été ordonné prêtre 8 ans plus tard. Dans le cadre de sa formation philosophique et théologique, il a passé 6 ans à Rome, dont une année à l’Institut Jean-Paul II pour la famille.
Attentif aux familles et motivé par l’évangélisation de rue, il est actuellement prieur de l’Abbaye.

Pendant cette heure, nous vous proposerons d’abord une introduction pour présenter l’adoration eucharistique.
Puis nous prendrons un temps d’adoration animé en préservant des plages de silence.
Enfin nous répondrons à vos questions à propos des difficultés rencontrées.

4. « Les appels de Dieu pour prendre le bon cap »

Frère Christophe Myriam 100 par 100 Frère Christophe-Marie

Après des études à l’ENS, Frère Christophe-Marie part en mission en Argentine dans l’œuvre Point Cœur. Il y fait l’expérience du don désintéressé qui puise sa source dans une vie de prière authentique, ce qui le conduit à s’engager dans la communauté des Serviteurs de Jésus et de Marie, qu’il voit comme une vie à la fois donnée et reçue de Dieu au service de la jeunesse. Il y rentre en 1999 et prononce ses vœux perpétuels en 2006.

Après trois années basé au Prieuré d’Ottmarsheim, où il s’est consacré à sa formation à Fribourg en Suisse il revient à Ourscamp pour occupe la place de frère hôtelier aidé de frère Diego, de frère Jean-Pierre et de frère Dominique.

Il s’occupe également de l’œuvre de jeunesse de Noyon, le CLÉO, qui réunit des jeunes de 8 à 14 ans tous les mercredis de l’année : « ici on joue, ici on prie ! » _ Frère Christophe-Marie gère également avec joie le rucher de l’abbaye, une mission proche de la nature, et invite qui veut à participer ) ces travaux dans le cadre des week-ends Apicolo-spi. Il est aussi accompagnateur d’une équipe Notre-Dame et intervient dans différents lycées sur Compiègne et Senlis.

Provocation, vocation, convocation. Je donnerai mon témoignage pour expliquer comment je suis passé de l’athéisme à la foi puis à la consécration. Nous en profiterons pour réfléchir sur le discernement des appels de Dieu au quotidien et d’une vocation sur le long terme. Pourquoi encore aujourd’hui cela a du sens de tout quitter pour Dieu Une deuxième partie sera consacrée aux questions et aux échanges.

5. « L’oraison pour tenir debout dans le monde »

Frère Jean Alexandre Carme 100 par 100 Père Jean-Alexandre de l’Agneau, ocd

Frère Jean-Alexandre, Carme déchaux, est actuellement au Couvent de Paris. À l’école de sainte Thérèse d’Avila, sa vie est centrée sur la prière pour l’Église et le monde, vécue en communauté : 2 heures d’oraison chaque jour sont les marques de fabrique du Carmel.
Ordonné prêtre il y a deux ans, ses activités sont liées aux jeunes (Groupe Va’Carme d’étudiants et jeunes professionnels, écoles d’oraison avec Anuncio, aumônerie de la Catho de Paris…), à Internet (administration de sites, retraites en ligne, formation aux enjeux du numérique) et à l’accompagnement de différents groupes, surtout de spiritualité carmélitaine.

L’oraison, la prière personnelle, est le lieu privilégié par lequel je peux ancrer ma vie dans le Christ ; je ne peux m’engager dans le monde de manière évangélique qu’en ayant développé une intériorité . Mais ce chemin de vérité est fait de combats : comment s’y prendre ? comment durer après l’enthousiasme des commencements ? … Cet atelier présentera les enjeux de la prière personnelle et des conseils pratiques pour avancer dans l’oraison.

6. « L’attention au pauvre : un cap dans ce monde »

Spi6 Michèle Paillaud 100 par 100 Michèle Paillaud

« N’ayez pas peur d’aller, et de porter le Christ en tout milieu, jusqu’aux périphéries existentielles, également à celui qui semble plus loin, plus indifférent ». Par cette interpellation adressée aux catholiques du monde entier, le pape François pointe le cœur même de notre foi, une foi au Christ vivant qui doit être en mesure de transformer la société. (Pape François)

Depuis une trentaine d’années, elle partage sa vie avec des personnes porteuses d’un handicap mental dans une communauté de l’Arche de Jean Vanier. Dans une société qui nous appelle à être compétent et toujours plus performant, devenir l’ami du pauvre est une source qui peut être source de vie pour chacun de nous et qui transforment notre cœur.

Dans ce partage, Michèle vous partagera son expérience de vie près de personnes différentes qui l’appellent chaque jour à répondre à cette question : Est-ce que tu m’aimes ? Veux-tu devenir mon ami ?

Suite à des études dans un milieu agricole et une expérience de 2 ans comme volontaire en terre Africaine, elle a entendu l’appel de Jésus à venir vivre dans une communauté de l’Arche.

7. « L’accompagnement spirituel pour bien s’orienter »

Claude Bauer 100 par 109 Claude Bauer

Claude Bauer, 58 ans, a passé plus de 20 ans en entreprise.
Son « sacré chemin » l’a mené au centre spirituel de Loisy qu’il anime et où il s’investit comme accompagnateur selon l’expérience des Exercices Spirituels de St Ignace.

Partant de vos questions et de vos pratiques d’accompagnement (un échange en profondeur avec un ami, un prêtre, la confession, un « coach » ou son boss en milieu professionnel), nous explorerons comment l’accompagnement proprement spirituel peut être un moyen d’unification de sa vie, comment ses désirs les plus profonds peuvent révéler l’appel du Christ à le suivre « davantage ».
L’accompagnement spirituel est un moyen au service de la croissance humaine et spirituelle.

8. « Naviguer avec l’évangile de Jean »

Spi8 Père Alexandre 100 par 128 Père Alexandre Hurand

Né en 1972, diplômé de l’ESCP et titulaire d’une maîtrise d’histoire, Père Alexandre Hurand a été ordonné prêtre pour le diocèse de Beauvais en 2004.
En même temps que ses premiers ministères comme vicaire à Senlis puis Compiègne, il a eu la chance de travailler la Parole de Dieu en effectuant un master d’exégèse à l’Institut Catholique de Paris.
Depuis 2011, il est curé de paroisse à Beauvais Nord, aumônier scout et aumônier d’étudiants à l’Institut Lasalle.

À partir de quelques grandes thématiques de l’évangile de Jean, nous essaierons dans cet atelier de voir comment cette Parole rejoint le monde d’aujourd’hui dans ses grands questionnements.
Nous aborderons cela à partir des grands discours de Jésus, par lesquels le Christ entre en profondeur en dialogue avec ses contemporains. Un dialogue actuel et plus que jamais nécessaire.

9. « Cap sur les Saints »

Spi9 Marguerite Mouton 100 par 116 Marguerite

Marguerite est laïque consacrée de Notre-Dame de Vie. Après une thèse de littérature française et anglaise, elle enseigne le français dans un collège du 93 et donne des cours de lettres à l’université. Elle participe à l’animation de groupes.

« La sainteté, ce n’est pas faire de grandes choses mais aimer beaucoup. »

À la suite de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et des saints Louis et Zélie Martin, nous réfléchirons sur les petits moyens qui sont à notre portée pour vivre là où nous sommes l’appel du Christ au bonheur et à la sainteté. Nous nous appuierons sur quelques lettres et souvenirs de ces saints pour comprendre ce qui les a rendus heureux au quotidien, et apprendre d’eux la joie d’avoir une relation personnelle avec le Christ dans la prière et la façon dont cette amitié avec Jésus convertit notre regard sur les autres.

10. « Protéger les vies fragiles au milieu des tempêtes »

Spi10 B et JP Torcq 100 par 130 Jean-Pierre et Bénédicte Torcq

Nous sommes nés dans des familles enracinées dans la foi catholique et ouvertes aux services . Nous avions le terreau pour poursuivre cette route . La famille a accueilli 5 enfants faits maison et 2 du cœur qui ont leurs spécificités. Ces derniers nous ont boostés à la découverte des richesses de la personne handicapée dans l’esprit de l’Arche de Jean Vanier et ouvert les yeux sur les enfants abandonnés. Nous nous sommes enrichis du souffle du concile, de l’œcuménisme , de la richesse des communautés nouvelles, de notre passage dans diverses paroisses et au sein de mouvements et services d’église. Nous avons répondu , à l’appel au diaconat avec pour mission les familles ayant des fragilités. Nous sommes engagés dans les communautés Foi et Lumière , la catéchèse spécialisée et un groupe de marche de personnes autistes.

Nous témoignerons de la manière dont la Parole, la prière, l ‘eucharistie nous ont envoyés et soutenus dans le service du frère démuni et ce que nous en avons reçus , quel équilibre nous avons trouvé dans l’action et la contemplation. Nous aurons un temps d’échange, et tacherons de répondre à vos attentes.

+ Répondre à cet article