Serviteurs de Jésus et de Marie

Serviteurs de Jésus et de Marie

Rendez vous

Accueil > Formation spirituelle > Vidéos > Genèse d’un film

Genèse d’un film

Imprimer
Écrire à l'auteur Frère Christophe-Marie 17 février 2012
123454 vote(s)
réagir


Nous voulions, dans le cadre de la Fraternité du Serviteur, réaliser un court métrage d’une demi-heure. Pour mettre à profit le don de chacun, créer un esprit de groupe, et laisser notre humble empreinte. Nous voulions réaliser un court métrage sous forme de parabole…



… Rien d’original jusque là, puisque Notre Seigneur en a abusé !

Quand on y regarde de plus près, les paraboles racontent des histoires banales de roi, de pièces de monnaie, d’enfants, de moutons, de talents, de semence jetée en terre….
Étymologiquement, parabole signifie « jeter à côté ». C’est-à-dire qu’une histoire en raconte une autre dont la signification nous échappe sans l’aide de l’Esprit.

JPEG - 32.5 ko
L’heure du Juste


C’est sur ce principe que nous avons voulu construire notre scénario : une intrigue policière. Une soirée, des invités, un événement perturbateur, un enquêteur, un sans-gêne, des rebondissements, des vérités qui n’en sont pas, une histoire d’amour…qui finit … « Canada Dry » (pour ceux qui connaissent la Pub, ça a l’apparence de l’alcool, le goût de l’alcool, mais ce n’est pas de l’alcool).
Ainsi, notre histoire, a l’apparence d’un film policier, les éléments d’un film policier, mais ce n’est pas un film policier. C’est autre chose. Comprenne qui peut comprendre.

Un film, me direz-vous, demande des moyens en temps, en matériel, en argent, en performances et en compétences. Tous les éléments qui nous manquaient bien entendu ! De plus, nous avions trois cent plans à tourner. Pour information, j’ai aidé la TV local à préparer un plan simple pour une émission. Il a fallu une heure pour faire les réglages de lumière, de diaphragme, et de décors…

Au final, après la rédaction du scénario et l’écriture du découpage technique (plans successifs avec la durée, les dialogues, les bruitages, la musique, les mouvements), nous nous sommes réunis un week-end et l’aventure a commencé à prendre chair. Nous n’avions ni Jean Réno, ni Christian Clavier avec nous, mais des jeunes frateux, amateurs, étant déjà montés sur les planches pour certains.
Seulement, entre théâtre et cinéma, il y a une grosse différence ! Quatre heures de bande qu’il faut encore trier, couper, monter…Ce n’était jusque là que la partie visible de l’iceberg.

JPEG - 21.5 ko
L’heure du Juste.


Ce film, « L’heure du juste », est complété par un Making of où chaque protagoniste s’exprime sur son personnage, et donne une clef de lecture : comme Jésus qui explique à ses disciples la signification des paraboles pour ceux qui n’auraient pas compris.

************

L’ambiance du tournage a mis en valeur la charité qui nous habitait. Un projet qui veut exprimer et interroger un mystère chrétien ne peut que porter du fruit même si la graine est tout juste plantée.

http://www.gloria.tv/?media=39856

+ Répondre à cet article