Serviteurs de Jésus et de Marie

Serviteurs de Jésus et de Marie

Rendez vous

Accueil > Formation spirituelle > Préparation au mariage et vie de couple > Homélies de mariage > Voir l’autre comme un don de Dieu permet de garder le premier (...)

Voir l’autre comme un don de Dieu permet de garder le premier élan

Homélie du mariage d’Armand et Anne-Clémence - Père Pierre-Marie

Imprimer
Écrire à l'auteur Père Pierre-Marie 23 juin 2015
123451 vote(s)
réagir


« Ne ralentissez pas votre élan, restez dans la ferveur de l’Esprit, servez le Seigneur. »
Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 12,11

Écouter l’homélie :




Texte de l’homélie :

Chère Anne-Clémence, cher Armand,
Frères et Sœurs bien aimés,

Lors de la préparation au mariage que les fiancés ont faite avec beaucoup d’application, quand il s’est agit de choisir les lectures, je leur ai donné un critère :

Et vous qui avez déjà reçu ce sacrement du mariage, vous pouvez faire mémoire de la Parole que vous avez choisie pour ce moment fondateur de votre vie matrimoniale et familiale, parce que cette Parole est vivante. Cette Parole vous accueille et vous accompagne. Et il sera bon, Anne-Clémence et Armand, qu’au long des années de votre vie, vous puissiez revenir à cette Parole de Dieu comme à une source.

La première Lecture est vraiment très belle, c’est un programme de vie. C’est vrai, je ne sais pas trop par quoi commencer tellement chaque point est important.
J’aimerais peut-être méditer sur un seul point :

Ne ralentissez pas votre élan, restez dans la ferveur de l’Esprit, servez le Seigneur. » (Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 12,11.)

« Ne ralentissez pas votre élan », dit l’Apôtre Paul aux Romains.
C’est vrai que si les débuts de la vie amoureuse sont faits de beaucoup d’élan et de beaucoup de fougue et d’ardeur, ceux qui ont déjà quelques heures de vol dans la vie matrimoniale peuvent témoigner que garder cet élan n’est pas chose simple.

Pourquoi est-ce qu’on peut parfois perdre l’élan initial qui nous habite au début, sachant qu’il en va de même pour la vie sacerdotale ?
C’est parce que nous sommes confrontés à l’épreuve. Parfois, les épreuves nous découragent. Les épreuves de santé, les épreuves spirituelles, relationnelles, les épreuves matérielles, ou tout simplement l’usure du quotidien…
Comment garder son élan ?

La réponse, l’apôtre Saint Paul la donne dans la suite du verset :

Restez dans la ferveur de l’Esprit, servez le Seigneur. »

Au fond, la grâce de l’amour que vous avez l’un pour l’autre, Anne-Clémence et Armand, c’est bien sûr quelque chose qui habite votre cœur. Mais en même temps, ça vient d’ailleurs. C’est un don de Dieu.
Et pour garder l’élan, et pour garder l’amour que vous avez l’un envers l’autre, c’est arriver à toujours voir l’autre comme un don de Dieu. Et non pas simplement un don de la vie, ou un don du ciel… Mais non. Pour nous, comme croyants, comme il est important d’avoir un regard de foi sur son conjoint !

Ce n’est pas si facile, parce qu’on peut vite tomber dans une certaine accoutumance. Je le vois bien en vie communautaire, c’est pareil. J’ai un frère de la communauté qui pourra témoigner comme il est difficile aussi de garder cet élan dans la vie religieuse.
Eh bien, il nous faut un regard contemplatif :

« Est-ce que tu vois l’autre comme un cadeau de Dieu ? ». Et cela a été parmi les premières questions que je vous ai posées dans cette longue préparation au mariage :

+ Répondre à cet article