Serviteurs de Jésus et de Marie

Serviteurs de Jésus et de Marie

Rendez vous

Accueil > Nous découvrir > Homélies dominicales > Homélies de l’année C - 2009/2010 > Homélie sur le combat spirituel - par le Père Pierre-Marie

Homélie sur le combat spirituel - par le Père Pierre-Marie

Imprimer
26 mars 2010
1 2 3 4 5
réagir


Homélie du Père Pierre-Marie sur le combat spirituel pour le 1er dimanche de Carême.

Les trois tentations de Notre-Seigneur au désert (Le Miroir de l’Humaine Condition, École française du XVe siècle)




  • Livre du Deutéronome 26,4-10.
  • Psaume 91(90),1-2.10-11.12-13.14-15.
  • Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 10,8-13.
  • Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 4,1-13.

Après son baptême, Jésus, rempli de l’Esprit Saint, quitta les bords du Jourdain ; il fut conduit par l’Esprit à travers le désert où, pendant quarante jours, il fut mis à l’épreuve par le démon. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, quand ce temps fut écoulé, il eut faim.
Le démon lui dit alors : « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain. » Jésus répondit : « Il est écrit : Ce n’est pas seulement de pain que l’homme doit vivre. »
Le démon l’emmena alors plus haut, et lui fit voir d’un seul regard tous les royaumes de la terre. Il lui dit : "Je te donnerai tout ce pouvoir, et la gloire de ces royaumes, car cela m’appartient et je le donne à qui je veux. Toi donc, si tu te prosternes devant moi, tu auras tout cela.« Jésus lui répondit : »Il est écrit : Tu te prosterneras devant le Seigneur ton Dieu, et c’est lui seul que tu adoreras.« _ Puis le démon le conduisit à Jérusalem, il le plaça au sommet du Temple et lui dit : »Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi à ses anges l’ordre de te garder ; et encore : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre.« Jésus répondit : »Il est dit : Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu." Ayant ainsi épuisé toutes les formes de tentations, le démon s’éloigna de Jésus jusqu’au moment fixé.


+ Répondre à cet article