Serviteurs de Jésus et de Marie

Serviteurs de Jésus et de Marie

Rendez vous

Accueil > Jeunes > CLÉO > La vie du CLÉOsien : une belle expérience dans les Vosges

La vie du CLÉOsien : une belle expérience dans les Vosges

Camp du CLÉO début janvier 2013

Imprimer
123455 vote(s)
réagir


Début janvier, Frère Diego et Père Samuel ont proposé un camp de vacances dans les Vosges aux enfants du CLÉO. Après un petit séjour en Baie de Somme à la Toussaint, ils ont eu la joie de se retrouver ensemble dans un autre cadre regorgeant d’activités et de découvertes.
Les frères ont pensé ce séjour tant pour les distractions que pour développer la cohésion du groupe.



Premier jour : le départ vers le pays vosgien

Après les adieux déchirants des parents (surtout !), le CLÉO prend la route pour les Vosges. En chemin, nous découvrons de plus près le rôle que joue la SANEF sur les voies rapides : un vrai travail d’anges gardiens est effectué par ces agents sur l’autoroute.
Le CLÉOsien apprécie particulièrement de voyager en musique, branché sur Fun Radio…

2 Puis, cinq heures de route et quelques jeux plus tard, nous a voici à bonne destination, à Notre Dame des Monts. Le CLÉOsien est surpris de voir que, tout comme la neige, les igloos ont fondu…

C’est maintenant la découverte des mets locaux, avec la soupe à la châtaigne… Le CLÉOsien est curieux mais pas téméraire : mieux vaut rester prudent et garder ses distances ! Cependant, le CLÉOsien sait prendre des risques pour des glissages en luge ! Mais il se met à râler quand il découvre que la neige « c’est froid et ça mouille ». Demain, le CLÉOsien partira en balade à la découverte d’un métier pas ordinaire… à suivre !

Deuxième jour : des expériences inattendues en pleine nature

8 Le matin, le CLÉO s’est rendu à la Bergerie d’Olivier Cassagnau habitée par 160 brebis qui vont donner naissance à leur agneau dans quelques jours. Puis, après un long périple sur la route des crêtes, nous arrivons au Sommet du Honneck. Là, c’est le royaume de la luge et des batailles de boules de neige….

Dans ces endroits reculés, le CLÉOsien doit s’armer pour la vie. Frère Diego les initie à l’usage de l’Opinel Junior. La formation et l’examen passés, il leur sera remis le « Permis couteau ». Cela leur a été utile pour fabriquer des raquettes pour traverser les montagnes enneigées et personnaliser un bâton de marche pour faire fuir les ours (on ne sait jamais !). Bien entendu, les Opinels resteront ensuite sous la bonne garde de Frère Diego…

4 Pour le CLÉOsien, c’est aussi l’occasion de l’apprentissage de l’écoute : ce camp a été une belle occasion pour instaurer un conseil du CLÉO pour les grands, avec un bâton de parole. Celui-ci a pour but de permettre à chacun de s’exprimer sans se faire couper la parole, tant qu’il a le bâton dans la main. On n’accuse pas, on reste calme, on dit ce que l’on ressent et ce que l’on a voulu dire. Cela a permis à Père Samuel de faire aussi ses petites gravures, pour garder ces paroles bien visibles pour tous ! Le résultat a été très positif : le CLÉOsien pourra vous donner la recette afin de l’instaurer en famille.

Le lendemain, nous sommes partis pour de nouvelles aventures : le programme prévoit une marche jusqu’à une ferme en altitude, puis la rencontre avec le peloton de Gendarmerie de haute montagne pour découvrir un autre visage de la gendarmerie au service des victimes des sports d’hiver et des randonnées en altitude.

Troisième jour : encore des surprises en montagne avant le départ

11 Dès le matin, nous sommes donc partis marcher en montagne. Le chemin était un peu raide. Mais le CLÉOsien sait se motiver quand un repas trappeur l’attend à l’arrivée ! L’allumage du feu a été un peu moins héroïque, mais la cuisine de Frère Diego nous a tous consolés.

Cette expédition nous a permis de rencontrer l’adjudant Didier du peloton de haute montagne. Les CLÉOsiens ont étés édifiés par le courage de ces hommes exemplaires qui mettent leurs compétences au service des autres. Dommage que l’hélicoptère n’ait pas été de la partie ce jour-là.

Nous avons aussi fait la découverte d’une nouvelle piste à luge. Les CLÉOsiens l’ont dévalée avec beaucoup de vitesse et d’émotion. Ils ont testé la techniquedite « sur le ventre », et Père Samuel aussi !

Le CLÉOsien aime à faire des ricochets sur le lac de Gérardmer surtout s’il y a des canards dans l’axe. Il faut dire que le repas était déjà loin et que les gâteaux du goûter étaient finis ! Nous avons ainsi constaté que le CLÉOsien a repris le réflexe ancestral de chasser pour se nourrir.

13 Durant ce mini camp, le recueillement n’a pas été en reste. Après toutes ces belles aventures, nous avons apprécié de nous retrouver au calme pour célébrer la messe. Nous avions beaucoup d’intentions à offrir durant cette célébration, surtout pour les parents qui leur manquent tant…

Ce beau séjour se termine par une veillée ludique avec la découverte de nouveaux chants et du jeu « mimer c’est gagné ». Demain, nous prendrons le sentier du retour. Nous allons ainsi revoir notre belle Picardie ! Le CLÉOsien ayant eu une bonne dose de pluie et de neige, il a hâte de retrouver l’Oise, région tempérée et sèche, c’est bien connu !

+ Répondre à cet article