Serviteurs de Jésus et de Marie

Serviteurs de Jésus et de Marie
Accueil > Formation spirituelle > La foi, guide pratique > Le combat spirituel - Le Combat de Jacob (audio)

Le combat spirituel - Le Combat de Jacob (audio)

Par le Père Eric - à l’occasion du WE Familles pour se préparer à Pâques

Imprimer
Écrire à l'auteur Père Éric 25 mars 2011
123455 vote(s)
réagir


« Le chemin de la perfection passe par la Croix. Il n’y a pas de sainteté sans renoncement et sans combat spirituel, cette lutte de tendance entre l’’esprit’ et la ’chair ». (CEC 2015 et 2516).

La différence entre l’homme et l’animal, c’est que l’animal fait ce qu’il doit faire, sans se poser de question.
L’homme n’est pas programmé de la même façon, Dieu lui a donné une intelligence, une volonté. Il est appelé à rechercher ce qui est vrai, et à se mettre en route par lui-même vers cet objectif : c’est cela la liberté.
Là est la dignité de l’homme : pouvoir faire les choses par nous-même.
Cette liberté est un grand cadeau fait par Dieu aux hommes, mais il est quelque fois lourd à porter.

Écouter la conférence :




* * * *

A) Se réapproprier sa liberté

1°) Liberté d’enfant de Dieu

2°) Subir ou choisir

  • a) fuir
  • b) évoluer
  • c) accepter
  • Un esprit résolu, déterminé.

3°) Victime ? Responsable ?

  • S’accuser ou accuser les autres ?
  • Combat intérieur ou extérieur ?
  • L’œuvre de l’Esprit Saint

B) Le combat spirituel

1°) Il y a un combat

  • a) Le combat est un fait.
  • b) Ce combat concerne particulièrement la famille.
  • c) Ce combat nous concerne chacun à l’intime de nous-mêmes.
  • Thème des deux voies - choisis la vie.

2°) Origine de ce combat ?

  • a) En nous-mêmes
  • b) Le monde
  • c) Satan

3°) distinguer épreuve et tentation

  • Pour la croissance ou la mort ?

4°) Entrer dans le combat

5°) Les bienfaits de l’épreuve

  • a) Pour se connaître
  • b) Pour être purifié
  • c) Pour grandir dans les vertus théologales
  • d) Pour le salut du monde

* * * *

Le mystérieux combat de Jacob
(Gn 32, 23-32)

Cette nuit-là, Jacob se leva, il prit ses deux femmes, ses deux servantes, ses onze enfants, et passa le gué du Yabboq. Il leur fit traverser le torrent et il fit passer aussi tout ce qui lui appartenait. Jacob resta seul. Or, quelqu’un lutta avec lui jusqu’au lever de l’aurore. L’homme, voyant qu’il ne pouvait pas le vaincre, le frappa au creux de la hanche, et la hanche de Jacob se démit pendant ce combat. L’homme lui dit : « Lâche-moi, car l’aurore s’est levée. » Jacob répondit : « Je ne te lâcherai que si tu me bénis. » L’homme lui demanda : « Quel est ton nom ? - Je m’appelle Jacob. - On ne t’appellera plus Jacob, mais Israël (ce qui signifie : Fort contre Dieu), parce que tu as lutté contre Dieu comme on lutte contre des hommes, et tu as vaincu. » Jacob lui fit cette demande : « Révèle-moi ton nom, je t’en prie. » Mais il répondit : « Pourquoi me demandes-tu mon nom ? » Et à cet endroit il le bénit. Jacob appela ce lieu Pénouël (ce qui signifie : Face de Dieu), car il disait : « J’ai vu Dieu face à face, et j’ai eu la vie sauve. » Au lever du soleil, il traversa le torrent à Pénouël. Il resta boiteux de la hanche.

  • Quelques points de réflexion :
  • 1°) Arrêter de fuir
  • 2°) Accueillir la réalité
  • 3°) Persévérer dans la prière
  • 4°) Prendre conscience de sa faiblesse
  • 5°) Rencontrer l’autre
  • Quelques questions :
  • 1°) Qu’est-ce qui vous aide à ne pas subir les choses difficiles mais à les vivre à la suite de Jésus : « ma vie nul ne la prend, c’est moi qui la donne » ?
  • 2°) Se remettre en cause n’est pas généralement pas très agréable mais profitable. Avez-vous des exemples de remise en cause qui vous ont permis de passer une étape d’un point de vue humain ou spirituel ?
  • 3°) Pouvez-vous faire mémoire de telle ou telle épreuve dont vous êtes sortis grandis humainement et spirituellement ? 4°) Quelle place pour la prière dans le combat spirituel ?

* * * *

+ Répondre à cet article