Serviteurs de Jésus et de Marie

Serviteurs de Jésus et de Marie

Rendez vous

Accueil > Nous découvrir > Homélies dominicales > Homélies de l’année A - 2010/2011 > Mystère de la Trinité, mystère de communion

Mystère de la Trinité, mystère de communion

Sainte Trinité, solennité

Imprimer
Écrire à l'auteur Père Pierre-Marie 21 juin 2011
123452 vote(s)
réagir


Homélie de Père Pierre-Marie

Écouter l’homélie :




Songe de Saint Augustin : il vit un enfant sur la plage qui avait creusé un trou dans le sable et tentait d’y mettre la mer avec son seau… Tout comme saint Augustin essayait de faire entrer dans sa tête le mystère de la Trinité.

Le Trinité, c’est dire que si Dieu est unique , Il n’est pas solitaire. Qu’en Lui-même, Il est communion de personnes. Qu’en Lui-même chaque personne représente la totalité de Dieu et en même temps est différente est distincte des autres.

Et nous sommes faits à l’image et à la ressemblance de Dieu.
En Lui-même, Dieu est communion d’Amour, circulation d’Amour.

« Aimez-vous les uns les autres. » Nous comprenons alors pourquoi chaque personne humaine est invitée à entrer dans une logique de don.
Dieu Lui-même, à travers le Père, le Fils et l’Esprit Saint se donne éternellement et se reçoit éternellement.

Pour chacun d’entre nous, il y a là une invitation à retrouver cette vocation au don et à la communion, parce que Dieu nous a créés à son image et ressemblance.
C’est la caractéristique de la personne : humaine ou divine, elle est capable d’un don désintéressé. Nous pouvons voir que sans l’aide du Seigneur, et sans la contemplation de la Trinité, nous nous retrouvons livrés à l’orgueil, à notre susceptibilité et nous ne sommes pas dans la vocation définitive de chacun d’entre nous.

Jean-Paul II : spiritualité de la communion. Homme et femme, nous portons ce désir d’aimer et d’être aimé.
Pour vivre cette spiritualité de communion, notre regard doit contempler la Trinité.
Car sans Dieu Lui-même comme modèle, comme exemple, cela est plus compliqué : comment vais-je pouvoir trouver un modèle pour moi-même vivre cet amour désintéressé.
Ce message nous fait découvrir l’être-même de Dieu. Il est circulation d’amour. Chaque personne divine est distincte de l’autre. Les personnes divines sont d’autant plus distinctes qu’elles sont des personnes spirituelles.
La communion, c’est accueillir l’altérité : accueillir que l’autre soit autre que moi.
Nous sommes appelés à accueillir cette altérité dans le prochain. Il n’y a communion qu’avec un autre qui est différent de moi.
Souvent, la différence est prise comme une menace.
Le mystère de la Trinité nous dit qu’au contraire elle est une condition pour la communion.

Demandons au Seigneur de nous donner cette grâce particulière de nous laisser bousculer. De voir que ce mystère de Dieu nous dit quelque chose de notre vocation, il nous pousse plus loin.
Et au fur et à mesure que je me livre au mystère de Dieu, je le comprends un peu plus.
Dieu se révèle à nous à la mesure où nous nous donnons à Lui, où nous nous offrons intérieurement.
Demandons-nous, dans ce mystère de la Trinité, qui vient éclairer notre réalité spirituelle et humaine, où nous en sommes dans notre relation avec chaque personne divine de la Trinité.
Demandons au Seigneur cette grâce de renouveler notre intimité avec chaque personne divine, pour découvrir comment chaque personne nous apprend cette communion d’amour et cette logique de don.

Amen

Référence des textes du jour :

- Livre de l’Exode 34,4b-6.8-9.

- Livre de Daniel 3,52.53.54.55.56.

- Deuxième lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 13,11-13.

- Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 3,16-18.

Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique : ainsi tout homme qui croit en lui ne périra pas, mais il obtiendra la vie éternelle. Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé. Celui qui croit en lui échappe au Jugement, celui qui ne veut pas croire est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. "

+ Répondre à cet article