Serviteurs de Jésus et de Marie

Serviteurs de Jésus et de Marie

Rendez vous

Accueil > Archives > Ordination de Mgr Jacques Benoit-Gonnin

Ordination de Mgr Jacques Benoit-Gonnin

Dimanche 2 mai 2010 - Cathédrale de Beauvais

Imprimer
6 mai 2010
1 2 3 4 5
réagir


« Avec vous je suis chrétien, pour vous, je suis évêque. »

« […] Aujourd’hui, l’appel du Saint-Père m’invite à franchir une nouvelle étape dans la réponse fondée sur mon baptême et ma confirmation, puis marquée par les ordinations diaconale et sacerdotale. Incorporé au collège des successeurs des Apôtres, par le ministère qui m’est désormais confié, je suis consacré pour être signe efficace du Christ qui veut continuer d’annoncer la Bonne Nouvelle, de dispenser aux croyants les sacrements de la foi, et de guider le peuple de Dieu dans son pèlerinage terrestre, jusqu’au bonheur du ciel. »

Extrait du mot d’accueil de Mgr Benoit-Gonnin dans son livret d’ordination.



La devise épiscopale de Monseigneur Jacques Benoit-Gonnin est la suivante : « In fide filii Dei », « Dans la foi au Fils de Dieu » (Gal 2, 20). Elle est tirée d’une phrase de Saint Paul : « Ma vie aujourd’hui dans la condition humaine, je la vis dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé et qui s’est livré pour moi. »

  • Extrait du message donné sur Radio Notre-Dame par Monseigneur Jacques Benoit-Gonnin pour sa messe d’ordination épiscopale le 2 mai 2010.

[…] Voilà que j’ai dit oui.
Alors de fait, quand son excellence le nonce m’a dit que le Pape souhaitait que je sois évêque de Beauvais, j’ai cherché à fuir… On cherche intérieurement des issues de secours ! J’en ai présenté quelques unes, mais il ne les a pas acceptées.
Et puis il y avait une petite voix en moi qui me disait « Tu as voulu me donner ta vie à l’appel que je t’ai fait, est-ce que tu veux continuer à me la donner, est-ce que tu veux aller un peu plus loin dans le don de ta vie ? » Alors, ça, je n’ai pas pu dire non. c’était peut-être un peu présomptueux, mais je n’ai pas pu dire non.
Je n’ai pas pu dire non, et j’ai commencé à être heureux de ne pas avoir dit non. Pourquoi ? Parce que quand je suis arrivé ici, j’ai été vraiment très bien accueilli. Le Seigneur nous rappelait tout à l’heure dans l’Évangile ce grand commandement : « Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres. »
Et je suis arrivé ici, et je crois que j’y ai rencontré la Charité du Christ. Avec le Père Grenier, qui m’a accueilli. Avec le conseil, ils sont venus me chercher à la gare, puis ensuite j’ai rencontré un certain nombre de prêtres, de diacres, j’ai commencé même à confirmer dimanche dernier avec l’autorisation du Père Grenier. Et puis j’ai rencontré les prêtres du secteur du noyonnais, et puis d’autres personnes…
Et je dois dire que pour le moment, il ne m’a pas été très difficile de vous aimer !!"

Alors il y aura peut-être des jours qui seront très radieux, et d’autres qui seront … bon. Mais avec la grâce de Dieu, je garde ma devise « In fide, filii Dei », mais c’est aussi « J’ai décidé de sourire à la vie ». Alors, nous allons continuer à nous aimer […]"

En savoir plus

Retrouvez :

  • Le texte de l’homélie de Monseigneur Vingt-Trois prononcée lors de l’ordination épiscopale de Monseigneur Jacques Benoit-Gonnin.
  • L’album photos sur le site du diocèse de Beauvais-Noyon-Senlis.

+ Répondre à cet article