Serviteurs de Jésus et de Marie

Serviteurs de Jésus et de Marie

Rendez vous

Se confesser ?

Petit guide pratique

Imprimer
Écrire à l'auteur Père Stéphane-Marie 23 mars 2010
123451 vote(s)
réagir


La Confession, aussi appelée Sacrement du Pardon ou de la Réconciliation, permet de renouveler en nous ce que nous sentons de beau et de vrai et de demander le pardon de Dieu pour les blessures que nous lui avons infligé. C’est Jésus lui-même qui a donné à ses disciples mission de pardonner, de remettre les péchés par le pouvoir de l’Esprit Saint.
Le péché est un manque d’amour qui altère la relation à Dieu, à l’autre et à soi-même. En prendre conscience est une démarche libératrice qui nous rapproche de Dieu par la reconnaissance de ce que nous avons besoin de son aide et de sa Miséricorde.

Sur ce thème, écouter la conférence audio de PèreStéphan-Marie : Se confesser, pourquoi, comment ?



Le sacrement de pénitence est la rencontre de deux amours : l’amour qui se repent et l’amour qui pardonne." saint Curé d’Ars

Comment se confesser ?

Je commence par faire silence et je regarde Jésus sur la croix. C’est par amour pour moi qu’il a accepté toutes ces souffrances et qu’il a donné sa vie.

Je lis ensuite un passage de la Bible, comme un appel à la conversion, par exemple :

  • la première lettre de saint Paul aux Corinthiens 12,31 ;
  • la première lettre de saint Paul aux Corinthiens 13, 1-7 ;
  • le Décalogue Ex 20, 12-16.

Je prie Marie Refuge des Pécheurs et l’Esprit-Saint de m’aider à y voir clair en moi-même.

JPEG - 10.4 ko
Marie Refuge des Pécheurs

L’examen de conscience

On peut prendre cette trame, en cherchant des exemples concrets (les généralités ne m’engagent pas beaucoup !) :

Ma relation à Dieu

  • Est-ce que je prends un temps suffisant chaque jour pour prier ?
  • Est-ce que je participe à la messe du dimanche ?
  • Ai-je tourné en dérision l’attitude religieuse d’un autre, ai-je blasphémé ?
  • Ai-je eu honte de me montrer chrétien ?
  • Qu’est-ce que je fais pour croître spirituellement et pour participer à la vie de l’Église (par mes services ou financièrement).
  • Est-ce que je fais confiance à Dieu et recherche loyalement quelle est sa volonté ?

Ma relation aux autres

  • Est-ce que je sais pardonner, compatir, aider le prochain ?
  • Est-ce que je juge sans pitié en pensées et en paroles ?
  • Ai-je colporté des médisances et des calomnies ?
  • Ai-je volé, détérioré ou négligé le bien des autres ?
  • Suis-je envieux, colérique ?
  • Est-ce que je prends soin des pauvres, des malades ?
  • Suis-je honnête et juste à l’égard de tous ?
  • Ai-je incité les autres à faire le mal ?
  • Est-ce que j’observe la morale conjugale et familiale enseignée par l’Evangile ?
  • Comment est-ce que je vis la responsabilité éducative envers mes enfants ?
  • Ai-je profité de ma profession pour m’enrichir injustement et ai-je cherché le bien de mes subordonnés ?
  • Est-ce que j’honore et respecte mes parents ?
  • Ai-je refusé la vie à peine conçue ? Ai-je aidé à le faire ?
  • Est-ce que je respecte l’environnement ?

Envers moi-même

  • Me suis-je fais mal à moi-même par des excès de table, de tabac, d’alcool ?
  • Suis-je trop préoccupé par mon apparence physique ou mes biens ?
  • Comment est-ce que j’emploie mon temps ? Suis-je paresseux ? Est-ce que je me fais servir ?
  • Est-ce que j’aime et cultive la pureté du cœur, du corps, du regard ?
  • Est-ce que je songe à me venger, est-ce que je nourris des rancœurs ?
  • Suis-je doux, humble, bâtisseur de paix ?

La rencontre avec le prêtre

Le prêtre est le ministre du pardon de Dieu qui veut nous rencontrer à travers un contact direct, qui passe par les signes et les langages de notre condition humaine.

  • « Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen. »
  • « Je me suis confessé il y a … (un mois, deux mois, une année…) »
  • Ensuite : « Bénissez-moi mon père parce que j’ai péché. »
  • Temps de l’aveu : je demande pardon pour les péchés que je cite tout haut.
    J’écoute ce que me dit le prêtre, puis
  • je récite l’acte de contrition :

« Mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous avoir offensé, parce que vous êtes infiniment bon et que le péché vous déplaît. Je prends la ferme résolution avec le secours de votre sainte grâce, de ne plus vous offenser et de faire pénitence. »

  • Le prêtre étend alors les mains et donne l’absolution en disant :

"Que Dieu notre Père te montre sa miséricorde : Par la mort et la résurrection de son fils, Il a réconcilié le monde avec lui, et il a envoyé l’Esprit Saint pour la rémission des péchés, Par le ministère de l’Eglise, qu’il te donne le pardon et la paix. Et moi, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, je te pardonne tous tes péchés. Amen."

Le prêtre conseille alors un acte de pénitence qui lui semble approprié : prière particulière, méditation de la parole de Dieu, action spécifique.


.

En savoir plus

Pour aller plus loin :

Documents joints

+ Répondre à cet article

3 réactions


21 octobre 2010 14:05, par Annie

Bonjour, je trouve votre site d’un grand secours pour nous qui avons trés peu de prêtres dans nos doyénnés. Vous êtes une communauté à distance mais qui est très proche, je rends grâce à Dieu et je vous remercie d’avoir créé ce sîte. Je viens d’imprimer « l’examen de conscience » Fraternellement Annie

- repondre message

  • 5 avril 2012 12:39, par ADOU

    Nous trouvons tous le secours ,la joie ,la paix du coeur en christ car il est amour .C’est lui qui nous donne la force et le souffle suffisant pour affronter les choses de la vie .En JESUS j’ai trouvé mon refuge.

    -  Répondre
    • 25 juillet 2014 00:07, par DJEDJE DIORO LUC

      Que DIEU vous bénisse vous venez de combler un vide en matière de formation spirituelle avec les conférence et je souhaiterai avoir plus de conférence sur la charité

      -  Répondre