Serviteurs de Jésus et de Marie

Serviteurs de Jésus et de Marie

Rendez vous

Accueil > Archives > Les joies de l’hiver et un grand rassemblement

Les joies de l’hiver et un grand rassemblement

Ski, randonnées, tartes flambées et Ecclesia Campus !

Imprimer
123453 vote(s)
réagir


Les réjouissances de notre fête patronale du Cœur Immaculé de Marie ont précédé d’un jour la date officielle du 16 janvier pour permettre au plus grand nombre (oblats, frat et amis) d’être de la fête.

Le mois de février a débuté par la grande rencontre à Rennes : Ecclesia Campus, à laquelle de nombreux étudiants se sont joints, accompagnés par Père Pierre-Marie et frère Raphaël.

L’hiver est aussi le moment de partager des moment fraternels tout en profitant des beaux paysages enneigés…



Tartes flambées en famille

C’est donc en famille que nous sommes rassemblés ce dimanche 15 janvier. La messe du Cœur Immaculé est présidée par Père Hubert Marie. Elle rassemble beaucoup de fidèles venus témoigner leur attachement à notre communauté. Pendant la messe, 3 jeunes de la fraternité du Serviteur renouvellent leur engagement qui consiste en des temps de prières et de services dans l’esprit sjm.

Nous retrouvons tous nos amis et familiers pour un apéritif et le déjeuner, aimablement préparé depuis quelques années maintenant, par des amis de la communauté.

Au menu : des tartes flambées cuites au four à pain du prieuré. Les frères sont répartis dans l’assemblée de nos amis et bienfaiteurs dont la présence et l’aide nous sont si précieuses. Le déjeuner est ponctué par des sketches préparés par fr Charles, fr Raphaël et les compagnons de l’Agneau. Après quoi nous méditons ensemble le chapelet à partir de méditations de notre fondateur. La journée s’achève par les Vêpres chantées à l’abbatiale.

Ecclesia campus

Le we des 4-5 février s’est tenu à Rennes un grand rassemblement étudiant : Ecclesia campus, le dernier né de la pastorale étudiante, un service de la Conférence des Évêques de France. Pour la première fois, cette initiative rassemble les étudiants des grandes écoles, des universités et des aumôneries étudiantes.

Père Pierre Marie et frère Raphaël participent à l’événement avec leurs étudiants de Belfort et de Mulhouse joignant les 2500 participants pour ce we autour du thème « l’Eglise une et diverse ». Les éléments éprouvés des rassemblements catholiques à succès sont réunis : ateliers de réflexion, temps de prière et de célébration, veillée festive animée par le groupe Glorious sur le thème du Concile Vatican II et conférences débats avec d’éminentes têtes d’affiche, comme Mgr Barbarin, Elena Lasida, économiste et théologienne ou Emmanuel Faber, numéro deux du groupe Danone. Tout cela sans oublier l’aspect caritatif et humanitaire cher aux étudiants avec un forum des associations engagées dans le service des pauvres.

Pour les frères, ce we est l’occasion de resserrer les liens avec les étudiants de leur aumôneries à la faveur de temps forts vécus ensemble et de rencontrer les acteurs de la pastorale étudiante, des prêtres, religieux et laïcs tous très investis et très professionnels.

Ce fut aussi l’occasion de prendre toujours plus la mesure des préoccupations des étudiants souvent inquiets des perspectives qui s’offrent à eux et à la recherche du sens de leur engagement.

L’air pur de nos montagnes

On associe souvent Ottmarsheim à ses usines chimiques et à son périmètre SEVESO. C’est vrai que que la vue des fenêtres du prieuré offre plutôt le spectacle des cheminées d’usine avec leurs effluves de souffre qui font parfois douter de la qualité de l’air. Mais, Ottmarsheim, c’est aussi la forêt noire à nos portes avec ses paysages grandioses l’hiver, dignes du monde de Narnia. Le mont Blauen, les reliefs du Kreuzweg sont autant d’itinéraires possibles de randonnées à ski l’hiver ou de belles découvertes l’été. Les frères les arpentent souvent à l’occasion de temps de désert ou de visites d’amis.

Fin décembre, nous faisons notre récollection communautaire au monastère de Saint Trudpert, en forêt noire, dans ce cadre superbe et aux petits soins dans une hôtellerie 3 étoiles de religieuses. Tout est royal, depuis les chambres avec suite jusqu’au réfectoire. Nous faisons l’expérience de l’acculturation lors du déjeuner où nous réclamons le café sitôt le repas avalé alors que les usages locaux le décalent dans l’après midi à l’heure du « Café-Kuchen », c’est à dire du café accompagné d’un gâteau. Certains frères ne manqueront toutefois pas le rendez-vous et pourront ainsi inaugurer deux fois la formule.

En savoir plus

+ Répondre à cet article