Serviteurs de Jésus et de Marie

Serviteurs de Jésus et de Marie
Accueil > Formation spirituelle > La foi, guide pratique > Pourquoi offrir une messe ?

Pourquoi offrir une messe ?

Imprimer
1 2 3 4 5
réagir


On peut célébrer des messes pour :

Dire merci : rendre grâce à Dieu pour un événement heureux dans votre vie ou celle des autres, des noces d’or ou d’argent, un anniversaire, une réconciliation, une guérison, une conversion…

Des intentions qui vous tiennent à cœur : la paix dans le monde, un ami en difficulté, les vocations…

Vos proches : demander à Dieu de les aider, de les accompagner dans des moments importants ou difficiles de leur vie.

Vos défunts : c’est un acte de foi et d’espérance en la bonté de Dieu, mais aussi un acte de respect, de fidélité et de charité à l’égard de ceux qui nous ont précédé, sont morts et auraient encore besoin de se purifier pour entrer dans la lumière du bonheur éternel.



Toute messe est célébrée pour le monde entier :

Ceci est mon corps livré pour vous. Ceci est mon sang versé pour la multitude” dit Jésus.

Cependant, on a toujours reconnu au célébrant la possibilité de joindre à cette intention générale telle ou telle intention particulière qui peut lui être confiée.

Faut-il donner une date ?

Dans certains cas, on demande une messe pour une date précise. D’autres fois, on ne donne pas de date pour laisser au prêtre le soin de célébrer cette messe le jour qui lui conviendra.

Les offrandes de messe ?

Dès l’origine, les fidèles ont voulu montrer leur participation à l’Eucharistie, soit par des offrandes en nature, soit par des offrandes en espèces : une manière de s’associer au sacrifice qui rend le Christ réellement présent au monde.

L’usage des offrandes de messe, par lequel les fidèles s’associent plus étroitement au sacrifice du Christ et en tirent des Fruits plus abondants, a été non seulement approuvé, mais encouragé par l’Église. Elle voit en lui comme un signe de l’union du baptisé avec le Christ, de l’union du fidèle avec le prêtre qui exerce son ministère pour le bien de celui-ci." Paul VI

D’autre part, cette offrande est aussi un moyen de participer à la subsistance du prêtre qui, en général, reçoit peu pour sa vie matérielle, laquelle ne repose que sur la contribution volontaire des fidèles, comme par exmple pour le denier de l’Eglise. C’est ainsi qu’aujourd’hui les offrandes de messe sont destinées à aider les prêtres à vivre. C’est le cas notamment pour ceux de notre Congrégation. Par ces offrandes, les fidèles soutiennent leur ministère.

Notons que la pratique des “honoraires de messe”, qui remonte dans l’Église au VIIIe siècle trouve sa racine dans l’Ancien Testament où le prêtre recevait une part des sacrifices faits à Dieu. Voir aussi le code de Droit Canonique n° 945 et 946.

Deux formes possibles d’intention de messe

Outre l’intention de messe la plus simple avec son offrande propre, il existe :

  • La neuvaine de messes Elle consiste à célébrer la messe durant 9 jours sans interruption pour une même intention. Le chiffre neuf est d’autant plus symbolique qu’il est la multiplication du chiffre trois représentant la perfection des Personnes divines.
  • Le “trentain grégorien” Il consiste à célébrer la messe durant 30 jours sans interruption pour une même intention. Un usage qui remonte à la fin du VIe siècle au temps du pape Grégoire le Grand. Le pape Benoît XIV, en 1752, la Congrégation pour les indulgences en 1884, puis un décret du 10 janvier 1889, ont fait l’éloge de cette pratique qualifiée de “pieuse, approuvée et raisonnable”. Si le trentain est constitué de trente messes célébrées sans interruption, il n’est pas nécessaire, toutefois, qu’elles soient célébrées par le même prêtre, en cas de maladie, de décès par exemple).

+ Répondre à cet article