Serviteurs de Jésus et de Marie

Serviteurs de Jésus et de Marie

Rendez vous

Accueil > Jeunes > CLÉO > Un camp d’été mémorable pour les enfants du patronage

Un camp d’été mémorable pour les enfants du patronage

Quand l’Alsace et l’Oise se donnent rendez-vous en Savoie

Imprimer
Écrire à l'auteur Père Samuel 9 septembre 2013
123454 vote(s)
réagir


Après une longue route sous un soleil de plomb, les Cléosiens sont arrivés en Alsace pour des retrouvailles avec les enfants du « CLÉO alsacien », l’Œuvre de jeunesse de Notre Dame des Bois, avant de prendre la route pour La Feclaz via la Suisse.

Ces quelques paragraphes accompagnés d’images->1844#diaporama] vous donnent un aperçu de ce beau séjour à la montagne qui a réuni le patronage de Noyon et celui d’Ottmarsheim



Une première journée en Savoie :

Après un passage à travers les magnifiques paysages helvétiques, nous sommes arrivés en Savoie, pour le soulagement de tous. Nous avons pris notre déjeuner sur le Col du Revard. Chacun a pu tester sa résistance au vertige sur les passerelles qui surplombe la vallée, comme on le voit sur les photos.

C’est enfin l’arrivée au chalet les « Oisilons ». Après la prise de possession de sa chambre, nous avons rejoint la base nautique sur le lac les Cheraines. Le soleil était de la partie mais la température de l’eau nous a demandé un peu d’adaptation…

La veillée a été occupée par des jeux pour faire connaissance et l’apprentissage des noms de chacun. Nous allons bien profiter de ce séjour pour nous poser dans un cadre splendide.

Le 14 juillet : c’est la fête au village !

Ce matin, découverte de la petite chapelle Notre Dame des Neiges pour ouvrir la journée.
Puis, le Cléosien a pris un peu de hauteur grâce au parcours Acrobranche. Des paysages somptueux à la cimes des sapins, des tyroliennes à couper le souffle. Certains ont terminé par le parcours « panoramic » avec 800 mètres de tyrolienne à 33 mètres de hauteur : réservé aux plus téméraires.
En fin de journée, c’est le retour au lac pour une baignade bien méritée pour les plus raisonnables.

Ce soir c’est le bal et le feu d’artifice du 14 juillet. Le CLÉO et l’Œuvre de jeunesse sont allés mettre l’ambiance sur la piste de danse .

Activités sportives et rencontres spirituelles…

Après la messe dominicale, c’est le départ pour le lac du Bourget. Quelle drôle d’idée que de traverser Aix-les-Bains en plein 14 juillet. Mais comme si cela ne suffisait pas, c’était aussi le jour du festival de « Rock sur le Lac » : les bateaux mouches transformés en boite de nuit en plein jour…

Cela n’a pas empêché le Cléosien de profiter de la plage et des pédalos, avec les traditionnelles attaques de pédalos !

Pour calmer tout ce petit monde, nous avons pris un peu de hauteur pour assister à l’office des vêpres, chez les sœurs contemplatives de Bethléem : une communauté de 23 sœurs nous ont accueillis pour un goûter plantureux. Sœur Odila nous a expliqué comment elle avait quitté son Alsace natale et son métier de laborantine à l’hôpital pour consacrer sa vie à Dieu.

La troisième journée se termine par une veillée de jeux et un bilan de la journée.

… et une marche vers les sommets

Au programme de la quatrième journée : « rando » d’échauffement, en prévision de la grande randonnée de mercredi et jeudi. Au cours de cette marche, nous avons atteint le sommet du Nivolet. Nous avons profité d’un point de une vue extraordinaire à 1547 m. Ce fut l’occasion d’élever nos âmes vers le créateur de toutes ces beautés.

Après un bon pique-nique, nous sommes redescendus de la montagne avec l’ambition d’attaquer le Mont-Blanc ! En attendant, le fin de journée fut consacrée à la baignade dans le lac voisin, suivie d’un barbecue pour la joie des petits et des grands.

Quoi de mieux qu’une veillée festive pour clôturer cette belle journée, sans oublier le jeu du Loup Garou, traditionnel au patronage !

Fioretti :

Karam a cru voir un ours dans la forêt, alors que ce n’était qu’un gentil chien berger des Pyrénées qui voulait jouer avec notre ami.

Tifany nous a fait un sketch en Alsacien.

Nuno pense avoir trouvé une dent de dinosaure. Il descend bravement avec sa pierre de 5 kg, tout fier de sa trouvaille, avec l’idée de l’emmener dans son appartement.

Maruis, peu habitué aux pique-niques, regrette les bons petits plats de sa maman. Il espère qu’un « lahmacun » (spécialité orientale) l’attend à son retour !

Découverte de la montagne à cheval…

Aujourd’hui, découverte de la montagne selon deux points de vue. Un groupe est parti à cheval pour gravir les prairies qui entourent notre chalet. Nous découvrons une montagne magnifique animée par des belles vaches qui nous donnent leur concert de cloches. Les enfants cherchent à dompter leur monture. « Voltige », « Toly », « Bistouri » et leurs amis ont trouvé plus têtu qu’eux ! Nos cavaliers en herbe ont su détourner leur chevaux de l’herbe fraiche et des fleurs appétissantes !

D’autres ont approché la montagne par le « toucher de la roche » avec une matinée d’escalade. Comme des défis, sept itinéraires différents sont proposés pour les plus audacieux.

L’après-midi s’est poursuivie avec un grand jeu et un bilan de mi-camp avec chacun. Il y a aussi eu un temps de rencontre individuelle avec Père Raphaël, Père Samuel et frère Charles de Jésus.

Puis, le soir, c’est la fête de Notre Dame du Mont Carmel dans le village : procession et veillée de prière mariale.

… balade à pieds

C’est enfin le jour de la « grande randonnée » : départ à 9h00 pour gravir la montagne, puis installation de notre bivouac près d’un chalet refuge. Le retour est prévu le lendemain.

L’ambiance est bonne. Le bilan individuel révélè que les enfants sont heureux, tant des activités que des temps de vie communautaire.
Il faut tout de même leur donner des petits objectifs pour les recadrer, afin d’améliorer l’ordinaire. Ces points d’efforts leur permettent de devenir meilleurs et de profiter pleinement de la fraternité dans le groupe.

Un bel orage savoyard !

Hier, les Cléosiens et les Alsaciens ont été très courageux, en durant trois heures de marche pour rejoindre le refuge « Les Garins ». Le chemin a été rythmé par les pauses, les « pré-pique-nique » et le vrai pique-nique ! Sur la route, nous avons contemplé les vaches, les ânes, les fourmis et les scarabées. Mais rien de plus attractif que les sauterelles pour faire avancer les plus fatigués ! Sauf si « nos sœurs les sauterelles » ne vont pas dans la même direction que nous !

Arrivé au refuge, nous avons juste le temps de monter nos tentes avant de nous abriter dans le refuge, car l’orage gronde déjà. Sans tarder, ce sont toutes les eaux de la création se sont déversées sur nous. Heureusement, une grange accueillante nous a protégés. Il a fallu l’inventivité et l’imagination de Père Raphaël pour animer la veillée et pour redonner le moral aux troupes.

Finalement, nous dormirons dans la grange pour les garçons et dans une yourte pour les filles. Elles ont eu le privilège de dormir dans ces habitations venant tout droit de Mongolie. Beauté et confort pour un sommeil réparateur.

Le marchand de sable semble être accompagné du marchand de barbe à papa car des nuages viennent vite nous entourer et nous rappeler que l’on est finalement bien petit. Nous n’oublierons pas que nous avons été protégés des ondées par le Bon Dieu !

Au petit matin, les vaches nous réveillent de leur cloches carillonnantes. Nous sommes au dessus des nuages car toute la vallée semble avoir mis son bonnet blanc. C’est magnifique !

Le retour s’est fait dans la joie et la bonne humeur, car « frère Soleil » a bien voulu nous montrer sa beauté et sa splendeur.

Une dernière visite spirituelle

Cet après-midi, nous allons à la découverte du village de Saint François de Sales. Il a été un évêque très influant, tant dans la spiritualité que dans la politique, dans la défense des pauvres et des opprimés, dans le développement de l’imprimerie.

Puis, nous avons rendu visite à un « argentier ». Ce n’est pas quelqu’un qui taille de l’argent, mais plutôt celui qui travaille le bois, plus précisément la vaisselle des pauvres. Par plaisanterie, celle-ci été appelée « l’argenterie des pauvres » par opposition à l’argenterie des riches seigneurs.
Là, nous découvrons un tourneur de bois qui a reçu sa passion de son père. Il coupe lui-même son bois à la nuit descendante, pour profiter de la descente de sève. Puis il taille au tour à bois sous nos yeux, des verres, des assiettes, des coquetiers, des couverts…

Ce soir, veillée jeux avec des jeunes de l’aumônerie du village et leurs animatrices. Le contact se fait grâce aux jeux. Nous avons la joie d’avoir parmi eux le champion de France de Biathlon juniors (ski de fond et tir).
Puis, veillée d’adoration devant le Saint Sacrement. Une occasion pour prier pour tous ceux qui souffrent et qui désespèrent dans la nuit.

Retour progressif à la vie normale

Aujourd’hui découverte de la ville de Chambéry : visite du château des ducs de Savoie, de la cathédrale et de la vieille ville. Après ce bon moment culturel, nous avons offert aux enfants un temps libre en petit groupe pour acheter leurs souvenirs et profiter de la beauté de cette ville.
Il est un peu décevant de voir qu’ils se jettent dans les même magasins qu’ils ont à coté de chez eux. Ainsi, Père Samuel a eu la chance de visiter les meilleurs magasins de vêtements de Chambéry avec les 3 filles de son groupe.

Enfin, c’est le moment du dîner festif au restaurant de « La Grolle », le dernier du camp. Car, c’est demain le jour du départ… Grand ménage et messe dans la montagne. Si le temps le permet. Nous avons d’ailleurs dû renoncer à voir le tour de France passer dans notre village, car la seule route ferme pour toute l’après-midi. Il nous faudra donc partir vers 12h00, avec une arrivée au bercail vers 20H00.

Sur le départ !
Sur le départ !
Belle vue sur le Col du Revard
Belle vue sur le Col du Revard
A la rencontre des sœurs contemplatives de Bethléem
A la rencontre des sœurs contemplatives de Bethléem
Premières baignades et promenades
Premières baignades et promenades
A l'Accrobranche
A l'Accrobranche
Ces écureuils s'en donnent à coeur joie !
Ces écureuils s'en donnent à coeur joie !
Au bord du lac du Bourget
Au bord du lac du Bourget
Une autre façons de se promener…
Une autre façons de se promener…
La grande radonnée
La grande radonnée
Au-revoir, beaux sommets !
Au-revoir, beaux sommets !

+ Répondre à cet article

1 réaction


12 septembre 2013 20:19, par Philippe maryline

Bravo les enfant ont du se régalent

- repondre message