Chronique d’Ottmarsheim - Juillet à décembre 2020

Nouvelles des Serviteurs de Jésus et de Marie

10, 20, 30 ans !

Trois dizaines, trois jubilés de sacerdoce qui ont marqué ces derniers mois au prieuré Saint-Bernard. Il s’agit des 10 ans de sacerdoce du Père Raphaël, des 20 ans du Père Hubert-Marie et des 30 ans du Père Pierre-Dominique.

Amusant tout de même de fêter ce trio, emblématique de trois générations de prêtres sjm?, chacune ayant une formation différente depuis les bancs de l’IPC jusqu’à ceux de l’Institut en passant par Fribourg.


C’est au doyen, le Père Pierre-Dominique, qu’est revenu l’essentiel du mérite et donc de la fête, notre frère partageant d’ailleurs avec le curé d’Ottmarsheim, le Père Désiré, la joie de souffler ses 30 bougies de sacerdoce. Une messe d’action de grâces a rassemblé la communauté et des paroissiens dans l’église de Bantzenheim. C’est le Père Désiré qui a présidé la messe anniversaire, nous partageant quelques perles de ces années, notamment la protection de sa personne qu’il attribue à la Vierge Marie alors qu’il était en poste au Rwanda dans les années de guerre.

Jubilé P Pierre Dominique 320 par 240 Un repas festif au prieuré a conclu les réjouissances, faisant place aux discours et cadeaux d’usage, nos paroissiens ne tarissant pas d’éloges sur les qualités humaines de leur vicaire.

Triade aussi de ces dizaines qui s’est posée à nous dans le choix crucial du nombre d’invités compatible avec les limitations de la crise sanitaire pour la despedida de Frère Jean-Paul après six ans de bons et loyaux services en Alsace.
Frère Jean-Paul a tenu à rassembler ses amis et proches avant de rejoindre sa nouvelle mission à l’abbaye d’Ourscamp. Finalement, une bonne vingtaine d’amis et fidèles sont venus entourer notre hôtelier émérite pour une messe d’action de grâces et un verre de l’amitié servi dans notre parc. Là aussi, discours et témoignages ont marqué la soirée mais pas de cadeau, geste déplacé s’il en est pour un religieux qui ne fait qu’accepter une nouvelle obédience, serviteur inutile.

Même enchaînement de dizaines pour Frère Arnauld-Marie sollicité régulièrement par Radio-Maria pour réciter un chapelet sur les ondes. Notre frère excelle déjà en cet exercice avec l’animation hebdomadaire du chapelet du groupe de prière de Cernay.

C’est aussi ce même calcul exponentiel qui a marqué l’intense activité de notre frère apicole, le Frère Christophe-Marie, son stock de ruches étant passé en quelques mois de 5 à 18, pour une récolte cette année de 900 kg de miel.
Signalons surtout l’installation de balances connectées sous chacune de ses ruches, lui permettant de suivre en temps réel l’activité de ses chères pensionnaires. L’idée d’un brevet pour cette prouesse technique nous dispenserait sûrement de l’appel aux dons de cette chronique !…

30, 20, 10…

C’est la lente décroissance qui a affecté notre hôtellerie depuis la rentrée, alors que les groupes commençaient à revenir après ce temps de confinement. La palme au Père Rendler, un curé voisin, qui aura profité jusqu’au bout de l’ouverture de nos bâtiments entre l’accueil d’un cours alpha et de ses confirmands.

Même calcul casse-tête pour le Père Laurent-Marie devant organiser les célébrations pour les différentes fêtes d’armes et dates marquantes des régiments qu’il accompagne, notre frère étant prêt à célébrer dehors ou à faire d’autres contorsions pour que ses soldats s’y retrouvent.

Messe P Laurent Marie avec les militaires 350 par 250 Dans l’ordre de l’inventivité, Père Marie-Joseph est le plus actif sur le net pour organiser cénacles et conférences virtuelles via Skype qui ont transformé son bureau en studio d’enregistrement !

Quant au travail au parc, nous subissons la même décrue avec l’absence des bénévoles arboriculteurs habituels, même si Père Hubert-Marie peut compter sur quelques frères volontaires pour l’aider, conscients des conditions privilégiées que nous offre le parc pour ce temps de re-confinement.

Pour finir avec des chiffres, c’est une succession de 6 (la note la meilleure dans le système universitaire suisse) qui nous entraînent loin dans les myriades à laquelle nous a habitués Frère Sébastien-Marie, notre frère étudiant à Fribourg, qui plafonne pour le moment toutes matières confondues au sommet des évaluations (« suma cum laude »).

Frère Raphaël.


Cliquez pour lire des nouvelles de nos autres maisons :

Pour faire un don à la Communauté, nous vous remercions de suivre ce lien.