Portrait intérieur de la Très Sainte Vierge-Marie par le Père Lamy

Extraits du livret en vente à la librairie de l’Abbaye

Le Père Lamy a partagé une intimité peu commune avec la Vierge-Marie.
Dans ses conversations avec son biographe le comte Bivert, nous avons pu retenir ses considérations sur la très Sainte Mère de Dieu, en toute simplicité !

Éditions du Serviteur - Livret illustré par Martine Studler.


Nous y redécouvrons Sa délicatesse,
Sa bonté, Sa bienveillance, Sa miséricorde,
Sa joie, qu’Elle est notre avocate et notre éducatrice, et qu’Elle intercède pour nous.

Premier extrait :

Portrait intérieur de la Vierge Marie 2

Sa délicatesse

La Sainte Vierge est d’une telle délicatesse, Elle s’est montrée, vis à vis de moi, d’une délicatesse si exquise…
Je sais bien qu’Elle m’a dit : « Je laisse à votre prudence de dire ce que vous voudrez », je ne veux pas montrer moins de délicatesse qu’Elle-même.
Et puis, Elle m’a tenu des conversations si longues !

La Sainte Vierge raconte lors d’une conversation avec le père Lamy un épisode de l’enfance du père Lamy, alors que ce dernier est déjà prêtre :
« Il me fit une robe blanche, un manteau bleu, il me fit une ceinture jaune. C’était laid, c’était bien laid ».

Elle se mit à rire de tout son cœur , puis, revenant près du prêtre, elle lui dit d’un ton maternel : « J’en ai accepté l’intention ».

Deuxième extrait :

Portrait intérieur de la Vierge Marie 3

Sa miséricorde

Elle ressent vivement l’injure faite à Dieu : c’est un fait. Mais Elle a pitié de ceux qui font l’injure.
La Sainte Vierge se laisse toucher. Un jour, Elle disait en riant : « Un peu plus, j’étais prise ! ».

Elle a dû être bien aimable ! Elle a un caractère très gai.

Il est dommage que ces pauvres gens restent loin de la religion. Leur habitude de travail, le respect humain, des fréquentations mauvaises en sont la cause ; mais la Sainte Vierge a tant d’indulgence pour les faiblesses humaines !

Si Elle déteste le péché, Elle a compassion du pécheur.
À Notre-Dame de Gray en 1909, le père Lamy rapporte une conversation qu’il a eu avec la très sainte Vierge Marie à propos des millions de morts qu’il y allait avoir au cours de la première guerre mondiale. Elle avait de quoi parler de la guerre : Elle l’a fait en disant seulement à Satan : « J’en sauverai beaucoup malgré vous. »