Chronique d’Argentine - Juillet à décembre 2016

Nouvelles des Serviteurs de Jésus et de Marie

En juillet, 11 membres de la famille spirituelle de la Casa Padre Lamy, des familles du père Lamy et des scouts, ont pu rejoindre les Journées Mondiales de la Jeunesse, à Cracovie, répondant à l’invitation du pape François.

Ce fut l’occasion d’une rencontre avec la famille spirituelle de la Congrégation, en France, suivant l’itinéraire du Père Lamy et des communautés des frères. Ils ont été très touchés par l’accueil des proches de la communauté à Ourscamp, à la Courneuve, à Paris, à Notre-Dame des Bois et à Ottmarsheim.
Au milieu de la foule des jeunes, tous ont été bouleversés par ce sentiment d’appartenance à l’Église.


En cette fin d’année scolaire en Argentine, nous terminons le cycle des retraites pour le secondaire de l’école de Lujan. Père Samuel organise deux jours, pour les lycéens de première, afin de méditer sur leur mission de baptisés dans Église. Enseignement, réflexion, veillée d’adoration, marche jusqu’à l’hôpital de Fidanza, lieu de l’apostolat de fr. Philippe, témoignage d’une infirmière et rencontre avec les personnes âgées.

La mission de Frère Jean-Gabriel a subi plusieurs changements ces dernier mois. Le frère a laissé l’hôtellerie et la cuisine à Frère Mariano assisté de Frère Gustavo : une équipe de choc pour l’accueil à la Casa !!!
Mais rassurez vous, le frère ne reste pas désœuvré : il continue les visites à la prison et vient d’intégrer une nouvelle mission, à la Maison Lazaro.
Le diocèse a ouvert récemment une maison pour les jeunes addicts à la drogue. Le frère passe ses jeudis et vendredis avec eux pour les accompagner dans leurs travaux de réhabilitation, participant aux tâches du jardin et les accompagnant dans leur vie spirituelle.
Il est prévu de les accueillir à tour de rôle à la Casa pour une retraite personnalisée.

<span class="caps">LCA6</span> La confirmation de Tony 240 par 180 L’année scolaire se termine aussi pour l’école Alberdi et l’apostolat de Frère Gutavo et Père Samuel. Ce fut l’occasion de la fête de fin d’année et de la confirmation de Tony.

Novembre est aussi marqué par le grand rassemblement des groupes scouts de la région à la Casa. Frère Mariano convoque les différents groupes de Paraná et leur propose un grand jeu simulant une catastrophe telle que nous en avons connu en ce début d’année, suite aux inondations dans le nord de la Province. Cette mise en situation a été coordonnée avec la Croix Rouge.
Ce fut une bonne occasion de travailler à la formation des jeunes et de terminer cette année sainte en méditant sur les œuvres de miséricorde, un jeu plus que réaliste pour alimenter l’homélie de la messe de clôture.

Père Marie-Joseph a terminé son cycle de retraite sur la Théologie du corps de Saint Jean-Paul II selon les enseignements d’un prédicateur Américain. Pour bien fermer l’année, il a proposé en novembre, une « École des parents », invitant un couple de psychologues pour travailler sur la question « savoir poser des limites dans l’éducation des enfants. »

Nous avons eu la joie d’accueillir Père Raphaël pour sa visite comme conseiller de la Congrégation, chargé du suivi de la formation des frères. Sa venue coïncidait avec la sortie communautaire que nous faisons tous les deux ans.

À la rencontre d’une sainte figure de l’Argentine :

Le curé de BrocheroCette année nous avons choisi de nous rendre dans les montagnes de Cordoba, pour honorer la mémoire du « Cura Brochero ». La canonisation de ce prêtre « Cura Brochero » en novembre est une bénédiction pour le pays. C’est une figure très complète de saint prêtre : un missionnaire infatigable pour visiter ses paroissiens dans les parties les plus reculées des montagnes de Cordoba, à dos de mules.
Il a eu l’audace de proposer les exercices spirituels de Saint Ignace aux paysans, bâtissant une maison capable de recevoir les 500 personnes qu’il faisait venir des parties les plus perdues de la montagne.
Ainsi il permit à des milliers de paysans et de nombreux brigands de la région, de s’approcher des réalités les plus hautes de la vie spirituelle à tel point que le juge décida de fermer la prison et le tribunal, n’ayant plus de travail. Il mourut saintement ayant contracté la lèpre après s’être occupé d’un de ses paroissiens malade.

JPEG - 339.7 ko

Avec la famille spirituelle, nous préparons Noël. Nous ne préparerons pas la forme spectaculaire de la crèche vivante traditionnelle, en Argentine. Nous la remplacerons par Crèche vivante missionnaire, c’est-à-dire une procession avec tous les acteurs et les animaux de la Casa, pour visiter les gens maison par maison pour annoncer que Noël est la naissance de notre Sauveur et les inviter à la messe de minuit.

Beaucoup de projets pour célébrer et accueillir :

Le 3 décembre, nous avons célébré la mort du père Lamy avec la famille spirituelle. Les frères, familles du Père Lamy et les scouts ont pu renouveler leur consécration au « Cœur immaculé de Marie refuge des pécheurs ».
Pour cela, nous avons construit une petite chapelle dédiée à la Vierge au cœur du parc du chapelet, où nous travaillons aussi à un circuit pédagogique sur la prière du Rosaire.

Le chemin bordé d’arbres sillonne la pâture des moutons. Comme à Notre Dame des Bois, un panneau d’entrée indique :

Prière, Silence et Pureté »

Dans un autre registre plus matériel, il nous faut rénover le système d’alimentation en eau de la Casa car notre puits s’est asséché. Il nous faut acquérir une pompe plus efficace et une réserve d’eau plus grande…