La vie en solo : se connaître pour mieux aimer

Conférence Spi&Spi - Père Pierre-Marie

Le célibat est un temps particulier, et l’on peut se demander que faire de ce temps. Si l’Église considère deux états de vie - entre le célibat consacré et le mariage - la tendance de la société serait de nous montrer une troisième voie qui laisserait libre cours à la liberté…

La vie en solo : se connaître pour mieux s’aimer - Conférence Spi&Spi de novembre 2013 - Père Pierre-Marie
Père Pierre-Marie

On trouve souvent ce genre de témoignages :

« Seule depuis 22 ans, je trouve que le célibat est avant tout un art de vivre : les possibles et laisse la place à l’inventivité, et à la créativité. Tout reste ouvert, et il est possible de réaliser alors ses rêves secrets les plus fous ! »

« Le célibat, c’est l’autonomie, le goût de la liberté retrouvée, la délivrance, en somme. Et il est vrai que j’ai du mal à sortir de mon état de vie "solo" pour cette raison principale. »

Tout d’abord, il est bon rappeler que l’Église n’envisage pas le célibat comme une fin en soi, ni comme une troisième voie donnant une vraie liberté avec devant soi l’éventail des possibles…
Pour nous, au contraire, cette liberté est une liberté "pour", elle est faite pour être donnée, offerte joyeusement !