Les catholiques doivent-ils tout supporter ?

Conférence Spi&Spi - Père Pierre-Marie

On pourrait répondre un peu rapidement par l’affirmative à cette question, tant l’image de victime que donnent les Catholiques est forte dans l’esprit collectif : « Il faut être gentil au travail », ou encore suivre l’exemple du service en entreprise à l’image du Christ qui a dit :

« Je suis au milieu de vous comme celui qui sert. »

Les catholiques doivent-ils tout supporter ? - Conférence Spi&Spi de décembre 2016 - Père Pierre-Marie
Père Pierre-Marie

Cela s’enracine dans beaucoup d’autres paroles de l’Écriture, comme celle de Saint Paul :

« L’amour prend patience, l’amour accepte tout, il endure tout… »

C’est aussi le cas lorsque le Christ invite à tendre l’autre joue ! ou encore :

« Si l’on te demande ta chemise, donne aussi ton manteau… »

Et enfin :

« Aimez vos ennemis, priez pour ceux qui vous persécutent. »

Notre seule joie dans ce monde serait-elle de porter la Croix du Christ ?

Mais allons plus loin dans l’exemple de vie que nous donne le Christ : il n’a pas évité les conflits ni évité les sujets qui dérangent. Par exemple, lors de Sa Passion, lorsqu’Il a été interrogé par le grand prêtre, Il lui a demandé :

« Pourquoi me frappes-tu ? »

Il n’a pas accepté cette violence, et l’a repoussé dans ses retranchements.
Rappelons-nous les guérisons qu’Il a effectuées lors du Sabbat, provoquant la colère des responsables religieux et jouant les fauteurs de trouble : n’est-ce pas la preuve que Jésus ne nous a plus invités à réfléchir et à dénoncer toute forme d’injustice ?



Galerie photos

Portfolio

  • jesus 2625919