Frère Jean-Pierre

20 janvier 2009

Frère Jean-Pierre a quitté les cieux alsaciens qui l’ont vu naître !
Il est à l’abbaye d’Ourscamp où il s’occupe, entre autres choses, de l’entretien du parc ce qui, étant donné sa taille, ne le laissera pas inactif !
Voici son autoportrait.

Une jeunesse alsacienne

Je suis né le 9 février 1950 à Folgensbourg dans le Haut Rhin, dans une famille de 5 enfants, au moment de l’année Sainte. Je suis l’aîné.
A 17 ans, j’ai passé le CAP de maçon et j’ai ensuite travaillé jusqu’à 38 ans.
Cette carrière a été bouleversée par ma conversion.

Premiers pas dans la foi

A 39 je suis rentré au séminaire de Paray le Monial, où je me suis formé durant 3 ans, puis au séminaire de Strasbourg.
Après 4 ans de séminaire, le conseil des pères m’a encouragé à me donner dans une congrégation religieuse.
J’ai découvert les Serviteurs de Jésus et de Marie grâce à des amis qui connaissaient la communauté.

La communauté

En 1993, en septembre, je suis arrivé à Ourscamp comme regardant puis, à partir de novembre, j’ai été admis comme postulant.
Après une année en Picardie, je suis revenu en Alsace pour faire le noviciat. J’ai prononcé mes vœux perpétuels en septembre 1999.

J’ai alors vécu au Prieuré Saint Bernard où j’étais en charge de l’hôtellerie, de la sacristie et de l’entretien des fleurs. Je faisais le catéchisme à l’école primaire d’Ottmarsheim. Je visitais aussi régulièrement les malades du village et leur apportais la communion.

J’ai une grande admiration pour la Vierge Marie.
Saint Joseph patron des travailleurs est mon saint préféré : je me suis converti le jour de sa fête !

Père que ta volonté soit faite".