Frère Sébastien

10 octobre 2017

« L’appel pour être prêtre ou religieux a résonné la première fois en 2000, lors de l’ordination des quatre frères. Lors de cette célébration, j’ai vécu une réelle effusion : le cœur qui battait, à la manière d’une rencontre amoureuse. Saisi, je ne pouvais pas sortir de la cathédrale. J’ai abordé un frère pour en savoir plus ; je suis entré comme postulant en 2014 ».

Ce qui peut marquer en lisant l’histoire de frère Sébastien, c’est le soin qu’il met dans le discernement. En effet, son chemin n’a pas suivi une voie toute tracée.
Pour lui, un des fils rouges est de trouver l’équilibre entre l’action et la contemplation : la « contempl-action »

- Écouter l’homélie des vœux de frère Sébastien, le 18 juillet 2016.

Originaire du diocèse de Soissons, Sébastien vit une première conversion à l’âge en 1998 à l’âge de 19 ans à l’Abbaye lors d’une rencontre avec frère Luc (retourné au Père 9 mois après). Il a fait alors partie de la fraternité du Serviteur et reçoit le sacrement de la Confirmation en 2001 avec « La bande », des jeunes de la cité blanche.

Après avoir entendu un premier appel en 2000, il fait le choix de continuer ses études de médecine avec un engagement personnel au célibat, de façon à mieux discerner. Ce sentiment d’être appelé à donner plus se confirme au début de l’Internat, en 2006. L’accompagnement spirituel a été un réel appui durant ces 5 années.
Il poursuit sa formation médicale en participant au groupe de formation universitaire (GFU, Issy les Moulineaux) qui propose un cursus philosophique adapté au rythme des étudiants sur 6 ans : un week-end de formation par mois, et durant l’été, 3 semaines de cours d’affilée de philosophie, initiation théologie et bible.
Cette formation n’est pas une année propédeutique, mais équivaut à une première année de séminaire. Ainsi, en 2011, Sébastien entre au séminaire de Lille en travaillant à temps partiel comme médecin urgentiste à l’hôpital.
Puis, en 2013, il demande une disponibilité vis à vis de l’hôpital afin d’être plus présent en paroisse. C’est que les missions ne manquent pas : Groupe rock chrétien au séminaire de Lille : louange, évangélisation de rue avec Annuncio…

C’est le besoin de vivre en communauté, en lien plus étroit avec l’adoration et la mission qui ressort de cette période de 2 ans. Ainsi, au cours d’une retraite ignatienne à la Pérelle (près de Namur) Sébastien prend la décision d’entrer dans une communauté, et c’est celle des Serviteurs de Jésus et de Marie qui s’impose car il connaît bien la congrégation et son histoire.
Sébastien passe alors une semaine à Ottmarsheim à Pâques 2014, et postule officiellement le 20 octobre 2014.

Depuis qu’il est à Ourscamp, il accompagne les retraites discernement, et la fraternité du Serviteur. Il anime la louange et adoration, le CLEO, et continue l’évangélisation de rue à Compiègne avec Père Eric, mais aussi un peu plus loin à Paris avec Annuncio avec Frère Jean-Pierre et Père Maximilien-Marie…

Lorsqu’il a du temps libre, Sébastien aime lire et s’instruire : Mgr Rey, Père Cantamessa, Fabrice Hadjadj (« Comment parler de Dieu aujourd’hui »), Père Humbrecht (la post modernité : le chrétien ne parle plus), pour faire reculer un peu plus l’humanisme athée.
Kto émission sur les 2. ?

Ses paroles préférées : l’alliance de Dieu avec Abraham : « Abraham » Genèse 12, et le jeune-homme riche :

« Va, vends tout et suis-moi ! »