Point sur les travaux de la Grande Chapelle de l’Abbaye

Retour sur les assemblées générales de l’Association de la Restauration de l’Abbaye d’Ourscamp de 2015 à 2017

Après les travaux de toiture de la Grande Chapelle, le chantier s’est consacré aux voûtes et aux murs avec la restauration des décors médiévaux. C’est par la réfection du sol que se termine ce grand projet. Cette phase durera encore deux années.

- Voir le diaporama du chantier.
- Nous aider en un clic !


L’Association de Restauration de l’Abbaye d’Ourscamp se réunit en assemblée générale tous les ans et permet de présenter l’avancement des travaux - grâce à l’action conjointe avec le chantier d’insertion - sans oublier le rapport d’activité et le rapport financier inhérent à toute AG.

Travailler l’extérieur avant de restaurer l’intérieur

Etat des sols de la Grande Chapelle

Après avoir consolidé les colonnes, révisé l’intégralité de la charpente et restauré la grande étendue de toiture, c’est l’intérieur de la Grande Chapelle qui est l’objet de toute l’attention de l’ARAO.
Les dégâts causés par les inondations successives ont amené à se concentrer ensuite sur la stabilisation de l’édifice. Les artisans ont pu ensuite procéder au travail minutieux du rebouchage des fissures et du restauration des décors médiévaux.

La plus grande partie des décors datant du 13e siècle est encore visible autour des fenêtres, et il est prévu de les intégrer dans les lacunes où ils se sont effacés. Il s’agit là d’utiliser le savoir-faire ancestral de peinture sur pierre, en l’alliant aux techniques modernes qui lui conféreront la durabilité dans le temps, pour le plaisir de nos yeux.

Un chantier en haute volée

Pour travailler sur la voûte de la Grande Chapelle, il a été nécessaire de monter un échafaudage comptant plusieurs étages. Au vu de l’étendue de sa surface ainsi que de sa hauteur remarquable, il étant le plus important du Nord de la France à l’époque de cette étape des travaux.

Tommettes de la Grande Chapelle

Pour cette tranche de chantier, la voûte de la chapelle a été divisée en trois parties qui ont été restaurées les unes après les autres ; la dernière tranche s’est d’ailleurs achevée dans le courant de l’été 2017 (cliquer pour voir les photos du chantier ci-dessous).
La réfection du sol de l’édifice sera, quand à elle, effectuée en deux fois, permettant ainsi aux offices de continuer à accueillir les fidèles sans interruption pendant la durée des travaux.

Le démontage de l’orgue s’est avéré nécessaire et a été effectué à la fin de l’année 2015.

Retour aux sources pour le sol

La restauration du sol a débuté par le démontage des carreaux de terre cuite. On peut les distinguer en deux groupes :

  • les carreaux moyenâgeux, qui vont être nettoyés par le chantier de réinsertion, puis réemployés dans le nouveau sol,
  • les carreaux datant du 19e siècle qui partiront pour une autre destination.

Il est également prévu de démonter deux dalles surélevées situées l’une devant le chœur et l’autre sous l’orgue, afin de répondre aux normes anti-amiante.
Un fond de forme va ensuite être coulé incluant les réseaux électriques basse et très basse tension (chauffage, éclairage, sonorisation …).

Pose dans les allées latérales, en partant du pignon Sud, de dalles peintes vernissées neuves fabriquées à l’identique des dalles d’origine, puis des dalles moyenâgeuses récupérées puis, sur l’ensemble de la surface de la chapelle, de dalles neuves cuites, estampées mais non peintes.
À l’emplacement de l’orgue, il est prévu la façon d’une dalle en béton sous les carreaux de manière à en supporter le poids.

Enfin, ce sera le moment de terminer la restauration des décors moyenâgeux sur les bas des murs gouttereaux et d’effectuer le réaménagement liturgique.
Cette étape prévoit la pose d’un plancher surélevé en bois dans l’allée centrale au niveau des trois premières travées, ainsi que la repose des stalles concentrées devant le maître autel.

Ces travaux viennent de commencer et seront probablement terminés dans le courant de l’été 2019.
En effet le chantier a pris du retard à la suite de problèmes liés à la migration de sels présents dans les murs vers les badigeons destinés à supporter la couche picturale. Ces sels provoquent l’apparition de taches sombres sur les décors restaurés. Des essais sont en cours pour trouver une solution à ces phénomènes chimiques mal connus et difficiles à maîtriser.

La Congrégation est dépositaire d’un immense patrimoine et est assistée par l’Association pour la Restauration de l’Abbaye d’Ourscamp, avec à sa tête Monsieur Hubert de Vésian, qui ne ménage pas sa peine pour organiser la collecte de fonds avec l’aide de la Fondation du Patrimoine et mener à bien cette grande charge.


Galerie photos

Portfolio

  • La nouvelle charpente de la Grande chapelle
  • Lumière à travers les vitraux de la Grande chapelle
  • Travaux à effectuer sur les jointûres de la voûte de la Grande (...)
  • Travaux à effectuer sur les jointûres de la voûte de la Grande (...)
  • Echafaudages 2e étage A
  • Echafaudages 3e étage A
  • Visite des travaux sur la voûtes de la Grande chapelle
  • Travaux sur les voûtes de la Grande chapelle
  • Travaux Grande Chapelle 1
  • Travaux Grande Chapelle 2
  • Travaux Grande Chapelle 3
  • Motifs du carrelage Moyenageux de la Grande chapelle
  • Projet de fabrication de tomettes vernissées telles qu'elles étaient au (...)
  • L'Abbaye en 1790
  • L'Abbaye en 2007