Chronique de l’Œuvre de jeunesse Notre Dame des Bois - Juillet à décembre 2018

Nouvelles des Serviteurs de Jésus et de Marie

L’arrière-saison exceptionnelle, sous le soleil, a permis que la rentrée du patronage soit plus sportive que les autres années avec des activités d’extérieur permettant d’échapper au charivari de l’accueil dans notre grande salle et au supplice de l’imagination bien en peine de trouver des activités qui échappent aux commentaires « on connaît déjà, c’est lourd » etc.
La prière, elle, résiste bien qui fait toujours la part belle aux chants gestués, au chapelet récité avec le micro tournant et autres trucs qui permettent d’éviter la lassitude même si, à chaque rentrée, il faut réapprendre les fondamentaux…


L’alternance du mercredi réservé aux plus jeunes et du samedi pour les aînés est à présent bien en place. Reste à ne pas plaquer nos attentes d’adultes pensant qu’avec l’âge vient la sagesse…
Nous prenons conscience qu’il faudra du temps, de la patience pour qu’émergent les premiers cadres.
Mais au seuil d’un cinquième hiver de présence sjm? à Mulhouse, nos trois frères ont bon espoir que certains se lancent avec eux dans l’animation.

Dans la continuité de la belle édition de l’an dernier, les vacances de Toussaint sont consacrées à l’accueil de « l’école de prière Mulhouse-centre » dans nos murs, sorte de retraite de 4 jours pour les enfants de 6 à 12 ans.
Aidés par les sœurs de Notre Dame des neiges (Sélestat) avec qui nous sommes heureux de collaborer depuis plus de cinq ans déjà, nous scindons les nombreux enfants en deux tranches d’âges constituant chacune une « école » qui se réunit sur deux jours pleins.
Le thème choisi, « la sainteté à 10 ans », propose des modèles de jeunes saints à connaître et, surtout, à suivre. Un spectacle final sur la vie de saint Dominique Savio et d’Anne de Guigné est l’occasion de rassembler les parents.

Le soutien scolaire trois fois par semaine est un service qui nous mobilise cette année avec une bonne cohorte d’enfants inscrits que nous accompagnons depuis le début pour certains. Ce serait beaucoup dire que l’on voit les progrès, mais Frère Charles, Frère Eduardo et frère Raphaël ne s’en laissent plus conter sur les agendas oubliés, les maîtresses qui ne donnent rien, la poésie qu’il faut seulement lire, etc.

D’autres missions nous occupent telles l’accompagnement de la meute FSE pour Frère Raphaël, les nombreux cours de religion dans les écoles pour Frère Charles et le groupe de prière Magnificat de la paroisse Saint Étienne pour Frère Eduardo.

Un de nos résidents de l’ODJ est parti poursuivre ses études à Paris laissant sa place à un jeune professeur, Jacques, qui fait un bon binôme avec notre fidèle Vianney. Très doué en bricolage, il nous est précieux pour des menus travaux.

Nous sommes heureux de la belle participation des familles à notre messe du dimanche soir.
Cette année, nous avons entrepris de former les servants d’autel à raison d’un dimanche par mois. Nous récoltons rapidement les fruits de ces rencontres avec un sérieux et une dextérité de certains (à l’encens notamment) qui impressionnent.

Cap sur les fêtes de fin d’année avec la saint Nicolas en ligne de mire : une belle occasion pour habiter l’imaginaire local, sa bonne vieille théologie de la rétribution avec « les bonbons pour ceux qui apprennent leurs leçons » qui permet au grand saint d’entrer encore dans les écoles.


Cliquez pour lire des nouvelles de nos autres maisons :

Pour faire un don à la Communauté, nous vous remercions de suivre ce lien.